Tencent, qui a déjà permis le lancement de PUBG en Chine, continue de s'immiscer dans le genre en doublant la mise avec Fortnite.

Fortnite va officiellement sortir en Chine. Le teasing, orchestré la semaine dernière et qui avait dupé certains joueurs pensant que ce serait une nouvelle carte, s’est conclu sur une conférence tenue le 23 avril 2018 par Tencent pour officialiser la nouvelle. Vous l’aurez compris : c’est encore une fois l’immense conglomérat qui va permettre à un phénomène de définitivement faire son trou dans le marché asiatique. Et c’est peu dire qu’il compte mettre les petits plats dans les grands en injectant pas moins de treize millions d’euros dans la promotion, comprenant notamment l’organisation d’événements eSport.

Fortnite pose ses valises en Chine

Chez Tencent, on n’a donc pas peur de mettre tous les œufs dans le même panier. Après avoir obtenu les droits de distribution de PUBG pour la Chine, le géant va aider au développement de Fortnite — le concurrent — au sein du même pays. Une stratégie qui pourrait paraître étrange mais pas tant que cela en réalité : en effet, Tencent détient 40 % du capital d’Epic Games, studio derrière Fortnite.

Tencent a déjà promis des objets exclusifs pour celles et ceux qui précommanderont le jeu, ainsi qu’un transfert des données depuis les serveurs internationaux. Est également évoquée une application permettant d’apprendre les mouvements basiques et de regarder des retransmissions. Autant dire qu’il y a une vraie volonté d’envahir le quotidien des joueurs chinois avec du Fortnite partout. 

On rappelle que Fortnite compte déjà 45 millions de joueurs. De plus en plus populaire grâce à l’émergence du genre Battle Royale, il veut désormais partir à la conquête de la Chine pour affirmer son statut une bonne fois pour toutes. En 2017, on ne parlait que de PUBG. En 2018, c’est au tour de Fortnite. Pour le moment.

Partager sur les réseaux sociaux