Le réseau social ambitionne de se substituer à Twitch et YouTube. La bataille du streaming de jeux vidéo ne fait que commencer.

En janvier dernier, Facebook annonçait vouloir « aider les créateurs gaming à bâtir des communautés plus engagées et qui ont plus de sens que n’importe où ailleurs  » en lançant son Gaming Creator Pilot Program. Ce jeudi 7 juin, Facebook a officiellement lancé la page fb.gg, que vous pouvez d’ores et déjà parcourir bien qu’elle ne reste en « phase expérimentale » d’après l’équipe.

Capture d’écran fb.gg

Un look très similaire à Twitch

Facebook se lance dans une course où il a déjà beaucoup de retard par rapport à ses concurrents, Twitch et YouTube. On peut remarquer que le réseau social joue la sécurité en adoptant un agencement très, très similaire à celui des autres plateformes. Facebook ne brise pas les codes et propose ainsi des contenus à la une et en direct, personnalisés selon les groupes et les pages aimés.

À l’heure actuelle, le jeu le plus populaire, Fortnite, réunit près de 3000 streamers sur Facebook pour plus de 230 000 vues au total… Un bon début pour ce nouvel acteur, mais une goutte d’eau par rapport à Twitch (c’est l’équivalent du nombre de vues quotidiennes de vidéos Fortnite sur la plateforme).

Facebook veut mettre l’accent sur les créateurs de contenus avec son programme Level Up, disponible dans les mois qui viennent. Les créateurs faisant partie du programme pourront gagner de l’argent grâce à Facebook Stars, un dispositif de monétisation qui permettra aux fans de soutenir leurs créateurs favoris durant les directs. 

Les membres Level Up bénéficieront aussi d’accès anticipés à de nouveaux outils. « Nous voulons donner les informations et le soutien nécessaires aux streamers émergeants pour qu’ils puissent livestreamer plus facilement, agrandir leur communauté plus rapidement et se concentrer sur la qualité de leur contenu.  » Cette initiative pourra peut-être aider les nouveaux créateurs à sortir de l’océan de contenus proposé par Twitch, dominé par quelques grands noms. Les semaines à suivre seront décisives pour Facebook et son ambition gaming.

Partager sur les réseaux sociaux