Selon la presse nordique, Ubisoft aurait confié à Massive Entertainment le soin de se pencher sur le genre Battle Royale, sur lequel règnent Fortnite et PUBG.

Ubisoft qui s’intéresserait au genre Battle Royale ? En voilà une rumeur qui paraît étonnante… On le sait : l’année 2017 a vu l’éclosion du genre, d’abord sous l’impulsion du phénomène Steam PLAYERUNKNOWN’S BATTLEGROUNDS, puis grâce à la popularité grand public de Fortnite Battle Royale. On savait qu’Activision lorgnait sur une part du gâteau et on apprend maintenant que la firme française ne serait pas en reste. L’information vient de chez Game Reactor, numéro 1 de la presse jeux vidéo dans les régions scandinaves. Ses sources rapportent qu’Ubisoft aurait confié à Massive Entertainment, studio suédois, le soin de se pencher sur la question. Ce qui ferait sens pour plusieurs raisons.

Vers un mode Battle Royale dans The Division 2 ?

Massive Entertainment paraît quand bien même occupé, en ce moment, pour avoir le temps de sortir un jeu typé Battle Royale à court ou moyen terme. Déjà en charge de l’adaptation vidéoludique des futurs films Avatar, le développeur a récemment annoncé The Division 2, suite du meilleur lancement de l’histoire d’Ubisoft (une performance dont nous avons récemment parlé à cause du succès de Far Cry 5). Ce sont deux gros blockbusters qui demandent beaucoup de ressources. Il est toutefois possible d’imaginer un mode Battle Royale dans The Division 2, la licence apocalyptique se prêtant plutôt bien à une expérience de jeu basée sur la loi du plus fort aussi bien en termes d’univers que de gameplay.

Massive Entertainment pourrait même envisager de revoir la formule à sa sauce en y intégrant la donnée virus qui donnerait un peu plus de piquant aux parties. Après tout, le premier opus intégrait du PvPvE dans sa Dark Zone — un endroit dangereux où les joueurs pouvaient collaborer ou se trahir —. Selon Game Reactor, le studio a étudié le sujet dès le mois de janvier et serait revenu vers Ubisoft en affirmant qu’il serait en mesure de concevoir quelque chose de fun très rapidement. L’éditeur n’a pas voulu commenter ces indiscrétions.

Partager sur les réseaux sociaux