Twitch ajoute une corde à son arc et offre désormais des jeux chaque mois à ses abonnés Prime.

Twitch n’est plus le simple service de stream qu’il fut il y a quelques années. La filiale d’Amazon multiplie les nouveautés depuis plusieurs mois, comme l’ajout de salles de chat en concurrence avec Discord, pour se transformer en véritable plateforme dédiée aux joueurs.

Signe que les ambitions d’Amazon ne s’arrêteront pas au streaming de jeux vidéo, Twitch a annoncé l’ajout d’un nouveau bonus à son abonnement Prime, qui permettait jusqu’à présent de couper les publicités et recevoir des cadeaux in-game. Désormais les abonnés recevront chaque mois plusieurs jeux gratuitement. Pour ouvrir le bal, Amazon propose 5 titres :

  • Superhot
  • Oxenfree
  • Shadow Tactics
  • Tales from Candlekeep
  • Mr. Shifty

À cette liste s’ajouteront 5 nouveaux jeux en avril (Tales from the Borderlands, Steam World Dig 2, Kingsway, Tokyo 42 et Dubwars), mais Twitch ne s’engage pas à ajouter 5 jeux chaque mois.

Les jeux proposés par Twitch ne sont pas des jeux à haut budget, mais plutôt des titres issus de la production indépendante, et pour cause, ils viennent du programme Indie Amplifier d’Amazon (un programme de promotion de jeux indépendant sur Twitch). Il sera intéressant de voir si Twitch parviendra à signer avec des éditeurs plus importants dans les mois à venir.

La guerre des plateformes se profile à l’horizon

Le Xbox Game Pass de Microsoft intégra les nouvelles exclusivités de la firme dès leurs sorties, les jeux Warner Bros rejoignent Origin Access d’Electronic Arts et Valve va se remettre à sortir des jeux sur Steam. Google pourrait même lui aussi lancer un service de jeu vidéo par abonnement.

En quelques semaines, l’industrie du jeu vidéo semble s’être mis en ordre de bataille pour préparer le grand affrontement des commerciales des années à venir : la nouvelle guerre des plateformes.

Le marché du jeu vidéo devrait bientôt connaître le bouleversement des offres par abonnement qu’on connus avant lui les marchés de la musique ou du cinéma. C’est d’ailleurs l’exemple de Netflix qui semble motiver les firmes comme Microsoft à sécuriser des exclusivités pour leurs offres.

Il faudra désormais compter avec Amazon.

Partager sur les réseaux sociaux