Le monde s'apprête à changer de visage dans un avenir proche. Car Gabe Newell a confié que Valve allait refaire des jeux. DES jeux. Donc forcément Half-Life 3. Non ? Toujours pas ?

On a toujours le droit de fabuler. Surtout quand il s’agit de Valve et de son charismatique chef de file, le bien nommé Gabe Newell. Selon des informations fournies par Geoff Keighley, toujours très bien renseigné en sa qualité de producteur des Game Awards, le géant américain a envie de refaire des jeux. Et il ambitionne donc de vendre du rêve aux joueurs après le lancement d’Artifact, son jeux de cartes à collectionner virtuel taillé pour marcher sur les plates-bandes d’Hearthstone (et qu’apprécie beaucoup Geoff Keighley visiblement). Du coup, il ne faut pas nous en promettre plus : comme à chaque fois que Gabe Newell s’exprime depuis 10 ans, on veut un Half-Life 3.

Allez, là, on y croit

«  Nous sommes prêts à refaire et à sortir des jeux  », a donc confié Gabe Newell à Geoff Keighley. L’utilisation du pluriel laisse peu de place aux doutes et Valve ne s’arrêtera pas à Artifact, spin-off très particulier de Dota 2. D’autant que, très bavard, Gabe Newell a ajouté que les futurs jeux (de Valve) seront développés en intégrant le software au hardware. Une approche à la Nintendo pour donner naissance à des nouvelles idées de gameplay. D’accord, tout de suite, ça fait moins Half-Life 3.

Qu’à cela ne tienne, on n’imagine pas — ou on refuse d’imaginer — une seule seconde Valve ne pas profiter de la hype qui entoure toujours, après tant d’années, sa licence chérie. Ce serait peut-être un gros risque à prendre compte tenu de l’excellence des deux premiers opus, mais le studio a quand même suffisamment d’immunité et largement de quoi prendre son temps pour faire un titre grandiose.

On n’oubliera pas non plus de souligner que cette communication de Valve arrive au moment où les éditeurs renforcent leurs propres plateformes, notamment du côté du jeu vidéo en streaming. En offrant des exclusivités dignes de ce nom aux utilisateurs, le géant américain s’assurera qu’ils iront moins voir ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux