C'est confirmé : la Ligue Overwatch accueille sa première joueuse professionnelle, une Sud-Coréenne de 19 ans. Kim Se-Yeon, alias « Geguri », a rejoint l'équipe asiatique des Shanghai Dragons.

L’information circulait déjà depuis quelques jours dans la presse spécialisée mais il a fallu attendre ce mercredi 14 février pour qu’elle soit officialisée : Kim Se-Yeon, alias « Geguri », est désormais une joueuse professionnelle évoluant dans la fameuse Ligue Overwatch, la plus prestigieuse et la plus relevée des divisions consacrées au jeu de tir à la première personne développé par Blizzard.

La nouvelle est d’importance : il s’agit en effet de la première femme à figurer dans un tournoi où il n’y a que des hommes. Âgée d’à peine 19 ans et de nationalité sud-coréenne, Kim Se-Yeon a été recrutée par l’équipe Shanghai Dragons (c’est d’ailleurs son compte Twitter qui a annoncé son recrutement). Particularité de ces « dragons » : l’équipe est entièrement asiatique, avec des joueurs chinois et sud-coréens.

Geguri.

Une joueuse en première ligne

Dans l’équipe, Geguri aura pour tâche de jouer « tank », c’est-à-dire d’être en première ligne, d’ouvrir le front et d’encaisser autant que possible les dégâts à la place de ses partenaires. Il y a déjà plusieurs tanks au sein des Shanghai Dragons (on en dénombre trois) et il reste à voir si elle arrivera à s’imposer comme une titulaire régulière ou si elle sera plutôt une remplaçante.

« Elle sera un ajout puissant pour les tanks des Shanghai Dragons », promet en tout cas l’équipe, qui en profite pour rappeler le profil de sa nouvelle recrue : Kim Se-Yeon joue surtout le personnage de Zarya, à un niveau de perfection rarement atteint : «  le taux de victoire de Geguri avec Zarya a atteint une fois 80 % sur le serveur coréen, ce qui a fait que la communauté l’a surnommée la meilleure Zarya du monde ou la divine Zarya ».

Zarya.

Du challenge

Mais l’intéressée est capable de jouer d’autres héros, comme Roadhog (encore un tank) et D.Va (on vous laisse deviner la classe de ce personnage). D.Va est une récente nouvelle corde à l’arc de Geguri, explique Shanghai Dragons, mais celui-ci est maintenant maîtrisé pour qu’il puisse servir à très haut niveau. Par ailleurs, Geguri peut jouer d’autres héros, si besoin, même si ce ne sont pas ses choix de prédilection.

En rejoignant les Shanghai Dragons, Geguri se lance dans un sacré challenge : malgré des joueurs de talent, l’équipe n’a pour l’instant pas brillé dans la Ligue Overwatch, avec dix défaites sur dix matchs joués. Le recrutement de Geguri et de trois autres joueurs (deux Sud-Coréens et un Chinois) doit permettre au groupe de rebondir et d’essayer d’arracher une première victoire dans cette saison d’ouverture.

shanghai-dragons
Le logo de l’équipe.

Accusée en 2016

La jeune carrière de Geguri avait été assombrie en 2016 à la suite d’accusations sur son taux de réussite avec Zarya. L’intéressée avait été accusée de triche par certains membres de la communauté. Elle avait donc choisi de répondre à ces allégations de la meilleure façon possible, c’est-à-dire en se laissant filmer en direct pendant des parties, pour faire taire les mauvaises langues.

L’affaire était d’ailleurs parvenue jusqu’aux oreilles de Blizzard, qui a lavé l’honneur de la joueuse en affirmant qu’elle n’était absolument pas coupable de triche — le studio a en effet la possibilité de surveiller ce qu’il se passe dans son jeu, en analysant des données qui ne sont pas accessibles à la communauté mais aussi en vérifiant les processus actifs via la surveillance de ce qu’il se passe en mémoire vive.

Partager sur les réseaux sociaux