Sortie en 1994, l’adaptation de la saga Street Fighter, avec Jean-Claude Van Damme au casting, est loin d’être une réussite. Mais Capcom continue de gagner de l’argent grâce à elle.

Si on regarde les adaptations récentes de jeux vidéo, on peut affirmer qu’elles sont réussies : The Last of Us ou encore Fallout sont d’excellentes séries. Mais il ne faudrait pas oublier que ces projets ont parfois été ridicules, notamment dans les années 90. Ainsi, il est difficile de se rappeler Mortal Kombat, Super Mario Bros. ou encore Street Fighter sans rire aux éclats. Elles ont fait manger du pain noir aux fans de ces sagas.

Mais ces nanars fascinent toujours autant certains publics. En témoigne cette anecdote partagée par Automaton le 24 juin. Le média nous apprend que Capcom a confié, à l’occasion d’une conférence dédiée aux investisseurs, que le film Street Fighter continue de rapporter de l’argent, 30 ans après sa sortie et en dépit d’une qualité douteuse. On parle d’un revenu annuel de plusieurs dizaines de millions de yens.

Le film Street Fighter est éclaté au sol mais continue d’enrichir Capcom

Plusieurs dizaines de millions de yens peuvent constituer une somme plus ou moins importante : 20 millions de yens valent environ 116 000 €, quand 90 millions de yens pèsent plus de 520 000 € dans les comptes en banque. Ce n’est pas un petit revenu pour un film raté, et qui n’a plus besoin d’être entretenu. À sa sortie en 1994, Street Fighter a engendré une recette titillant les 100 millions de dollars au box-office mondial, pour un budget estimé à 35 millions. Il était donc déjà rentable.

Cette adaptation a plutôt bien surfé sur la popularité de la saga, qui venait d’accueillir Street Fighter 2 (opus devenu culte, notamment sur la Super Nintendo). Le réalisateur Steven E. de Souza s’était tourné vers Jean-Claude Van Damme pour la tête d’affiche, l’acteur venant d’enchaîner les films d’action (Kickboxer, Double Impact ou encore Universal Soldier). Au casting, on retrouvait aussi Kylie Minogue et le regretté Raul Julia (vu dans La Famille Addams). Street Fighter est d’ailleurs dédié à sa mémoire.

Le film Street Fighter de 1994 // Source : Twitter
Le film Street Fighter de 1994 // Source : Twitter

Malheureusement (ou heureusement), Street Fighter n’est pas disponible en SVOD. Si jamais vous voulez le voir (par curiosité) ou le revoir (par nostalgie et/ou masochisme), il faudra se tourner vers l’achat ou la location. C’est sans doute pour cette raison que le long métrage continue d’enrichir Capcom : des fans doivent payer pour le visionner.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !