Durant la projection de Dune 2 à Londres, Zendaya était habillée d’un costume de cyborg. Un pont entre un film très réputé de science-fiction, sorti en 1927, et l’événement SF de 2024.

Qui aurait imaginé un tel crossover entre la mode, la pop culture et la science-fiction ? Lors de l’avant-première britannique de Dune : Partie 2, Zendaya était vêtue d’une combinaison impressionnante, la transformant en une sorte de cyborg.

Créée par le créateur de mode Thierry Mugler, elle a été présentée pour la première fois à un défilé de 1995. La projection de Dune 2, le film de science-fiction où Zendaya incarne Sayi, constituait une occasion idéale de ressortir cette tenue.

De 1927 à 2024

La combinaison correspond à toute une imagerie science-fictionnelle. Sur les réseaux sociaux, beaucoup y ont vu les codes des droïdes de Star Wars, en particulier le longiligne C-3PO. En réalité, Thierry Mugler s’est inspiré d’héroïnes de comics — comme Catwoman — mais aussi et surtout du film Metropolis.

La combinaison de Zendaya est inspirée par l'androïde du film Metropolis (1927) à droite. // Source : Warner Bros. UK (photo de Zendaya)
La combinaison de Zendaya est inspirée par l’androïde du film Metropolis (1927) à droite. // Source : Warner Bros. UK (photo de Zendaya)

Ce long-métrage est considéré comme l’un des premiers films de SF de l’histoire du cinéma : signé du réalisateur allemand Fritz Lang, il date de 1927. Il était muet, et en noir et blanc. Se voulant bien entendu futuriste, son intrigue se situe, tenez-vous bien, en 2026 (dans deux ans au moment de la publication de cet article) ! Le film tirait son titre de la ville dystopique qu’il présentait, une mégalopole vertigineuse et ultra-technologique, divisée entre une ville haute, riche, et une ville basse, pauvre. Un motif courant dans la SF.

Au cœur de cette société, il y avait une androïde : son design va inspirer toute une conception des robots de ce type dans la SF cinématographique. (À noter qu’à cette époque, on ne parlait même pas encore de « robots ».) C’était, en 1927, le film le plus coûteux au monde en termes de production, soit 6 millions de reichsmarks — Dune 2 a coûté 122 millions de dollars, ce qui est économiquement difficile à comparer presque un siècle après (le reichsmark n’existe plus depuis 1948).

L'androïde du film Metropolis de 1927.
L’androïde du film Metropolis de 1927. // Source : Metropolis.

La combinaison portée par Zendaya fait ainsi le lien étonnant entre le premier film de SF et l’événement SF de l’année 2024. L’occasion de se rappeler combien l’univers culte de Dune a été l’objet d’un véritable défi cinématographique : le film de 2021 avait été une sorte de miracle, après la tentative avortée d’Alejandro Jodorowsky.

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

10/10
Dune : Partie 2 Lire la critique
Il n'y a pas d'offres pour le moment