L’année 2023 a été marquée par la sortie de Super Mario Bros. Le Film. Un succès immédiat qui fait de Nintendo un nouvel acteur du cinéma. D’autres longs métrages devraient arriver.

En 2023, le monde du cinéma a été bousculé par la diffusion de Super Mario Bros. Le Film, une adaptation ambitieuse (plus que le nanar des années 90), fruit d’un partenariat entre Nintendo et Illumination Entertainment. Le succès a été immédiat : au box office mondial, le film d’animation a récolté plus de 1,3 milliard de dollars. Il est dans le top 20 des meilleures performances de tous les temps, selon les chiffres fournis par Box Office Mojo.

Nintendo ne va pas s’arrêter en si bon chemin. Et une autre adaptation a déjà été officialisée : un long métrage aux couleurs de la saga culte The Legend of Zelda. Cette fois, la firme nippone s’est rapprochée de Sony Pictures et passera par un casting avec de vraies actrices et de vrais acteurs. Un pari bien plus risqué que Super Mario Bros. Le Film, alors que Nintendo est toujours dans un processus d’apprentissage selon Shigeru Miyamoto, génie créatif à l’origine des plus grosses licences (comme Mario).

Super Mario Bros. Le film // Source : Capture d'écran
Super Mario Bros. Le film // Source : Capture d’écran

Comment Nintendo va capitaliser sur le succès du film Mario

Shigeru Miyamoto a accordé une interview à The Guardian, publiée le 30 décembre 2023. Il y évoque notamment son rôle d’ambassadeur, chargé de trouver des opportunités pour faire rayonner les marques de Nintendo. Super Mario Bros. Le Film en est la meilleure vitrine : en dépit d’un scénario risible, le film est visuellement ébouriffant et s’affirme comme une publicité parfaite pour l’héritage du célèbre plombier moustachu.

« Plutôt que de choisir un plan et de le suivre, nous essayons de nouvelles choses et nous trouvons notre propre voie. Les films, les parcs d’attraction… je suis ravi à l’idée de voir les choses organiques qui vont en sortir », indique Shigeru Miyamoto. Il ajoute sur le cinéma : « Je suis novice dans l’industrie cinématographique et j’apprends toujours, mais j’essaie de lire un maximum de scripts afin de comprendre comment ils sont développés et de voir comment on peut créer des films Nintendo uniques. »

L’approche prudente de Nintendo est plutôt salutaire. En collaborant avec Illumination Entertainment et Sony Pictures, deux pointures, la multinationale minimise les risques en bénéficiant du savoir-faire d’acteurs déjà bien établis. Il est néanmoins cocasse de voir Shigeru Miyamoto évoquer à demi-mots l’envie de proposer des films avec un scénario plus élaboré, quand on sait que celui de Super Mario Bros. Le Film est pensé pour les enfants de moins de cinq ans. Il faudra faire bien mieux pour le long métrage Zelda, mais tout porte à croire que nous ne sommes qu’au début d’une aventure qui s’annonce plus pérenne que la tentative de Nintendo sur le segment des jeux mobiles.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !