Alors que GTA 6 s’apprête à être révélé, un ancien employé de Rockstar Games a livré une anecdote sur GTA: Vice City. À l’origine, cette suite de GTA 3 devait être une simple extension.

Et si GTA: Vice City n’avait été qu’un simple DLC ? Voilà l’anecdote partagée par Obbe Vermeij, ancien directeur technique chez Rockstar Games, dans un billet de blog depuis retiré à la demande du studio (mais Destructoid a pu en tirer les informations essentielles avant, dans un article publié le 22 novembre 2023). GTA: Vice City, donc, a démarré comme un projet d’extension lié à GTA III.

Sauf que GTA III est devenu un immense succès, ce qui a poussé Rockstar Games à changer son fusil d’épaule et à développer un vrai jeu indépendant et ambitieux. Bien lui en a pris, car GTA: Vice City, qui se déroule dans une ville inspirée de Miami, est l’un des épisodes les plus appréciés de la saga culte. Sur Metacritic, il culmine à un score de 95 sur 100, auréolé du macaron « Must-play ».

GTA: Vice City // Source : Rockstar Games
GTA: Vice City. // Source : Rockstar Games

Et si GTA: Vice City n’avait été qu’un simple DLC ?

L’idée initiale était de faire un pack de missions supplémentaires pour GTA III. Les développeurs nourrissaient déjà l’envie de faire un jeu qui se passe dans les années 1980 et à Miami. Le projet avait déjà six mois de production quand Rockstar Games a changé d’avis pour faire de GTA: Vice City le GTA: Vice City que tout le monde connaît. Le fait qu’il utilise le même moteur que GTA III — le premier épisode en 3D, rappelons-le — a dû aider. Même si Obbe Vermeij avoue que le développement a été bien plus « stressant ».

Cette anecdote est-elle vraiment le fruit du hasard, sachant que GTA VI pourrait aussi se dérouler dans une ville inspirée de Miami ? Le timing ne manquera pas de faire parler. En tout cas, Obbe Vermeij a fâché Rockstar Games avec ses secrets. « Je ne pensais pas qu’on viendrait m’embêter pour des propos sur des jeux qui ont plus de 20 ans mais j’avais tort (…). J’aimerais que Rockstar s’ouvre sur le développement de la trilogie, mais on dirait que ça ne sera pas le cas de sitôt », déplore-t-il.

Par ailleurs, Obbe Vermeij a révélé l’existence d’un projet annulé, qui aurait partagé la même base technique que GTA: Vice City. Baptisé Z, le jeu n’aurait rien eu à voir avec GTA. « Le player aurait été constamment attaqué par des zombies. Il aurait alors dû utiliser des véhicules pour s’échapper, des véhicules ayant besoin d’essence. La quête d’essence était une grosse partie du jeu », décrit-il. Finalement, Rockstar Games a donné naissance à GTA: San Andreas pour clôturer la fameuse trilogie.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !