Des joueurs de Mortal Kombat 1 ont trouvé une parade pour contourner l’économie discutable du jeu : changer l’heure de leur console pour ne pas payer des costumes devenus payants.

Mortal Kombat 1 est un jeu globalement très apprécié, tiré d’une saga que les joueuses et les joueurs aiment bien. Mais, un point agace la communauté : il est rempli de microtransactions. Pire, Warner Bros. a poussé le bouchon jusqu’à rendre payants des costumes gratuits pendant plusieurs semaines. Mortal Kombat 1 reprend le principe des contenus saisonniers, mais avec un petit twist en plus. Si vous avez loupé une saison, il faudra payer pour obtenir le costume de ses rêves.

Face à la gourmandise de Warner Bros., certains trouvent des parades pour contourner les règles. Comme on peut le découvrir sur ce tweet publié le 20 novembre, la technique consiste à changer la date de sa console (une PS5 ici) pour retourner dans le passé, au moment où un contenu n’est pas encore payant afin de le récupérer en jouant. Sur Reddit, l’utilisateur AdmirableEstimate258 confirme que « l’astuce » fonctionne aussi avec la version Nintendo Switch.

Mortal Kombat 1 // Source : Warner Bros.
Mortal Kombat 1. // Source : Warner Bros.

Un bug dans Mortal Kombat 1 permet de voyager dans le temps

Ce bug de Mortal Kombat 1 qui permet de voyager dans le temps suscite des réactions variées. Certains s’étonnent qu’il marche, d’autres ironisent. « Si je reviens jusqu’au jour où j’ai précommandé, est-ce que je vais être remboursé ? », sourit par exemple Down Forward Punch. En sous-texte, il critique un jeu qui incite les gens à dépenser toujours plus d’argent. Le 13 novembre, Axel critiquait la manière dont fonctionne la boutique, qui fait apparaître/disparaître des contenus : « Je déteste le système de rotation, c’est tellement une tactique prédatrice pour forcer les gens à dépenser de l’argent qu’ils n’ont pas pour un costume qu’ils veulent… »

Beaucoup se demandent comment les développeurs de Mortal Kombat 1 vont réagir en découvrant que des malotrus « trichent » pour mettre à mal la manière dont ils ont pensé l’économie de leur jeu. Nul doute qu’une future mise à jour colmatera la brèche. Les plus prudents craignent que celles et ceux qui l’ont utilisée pourraient être bannis par NetherRealm Studios. Cette faille est comparable à du vol, comme le rappelle Hotfuzz128 sur Reddit : « Ils vendent ces tenues désormais. Donc, à leurs yeux, techniquement, vous leur volez de l’argent. » À noter que le studio est très réactif : il a vite corrigé l’affreuse version Nintendo Switch.

Peut-être que ce bug ouvrira les yeux de Warner Bros. et NetherRealm Studios, qui doivent prendre conscience que la multiplication des microtransactions dans un jeu payant irrite les joueuses et les joueurs. Comme on peut le voir sur le PlayStation Store, on peut dépenser entre 9,99 € et 39,99 € pour obtenir de la monnaie virtuelle, tandis qu’un personnage supplémentaire peut coûter jusqu’à 7,99 €. Le jeu, lui, est commercialisé 74,99 €.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !