Organisez un dîner avec vos amis, profitez du repas pour mener une enquête, et trouvez le coupable, dans Culinario Mortale, notre jeu de société de la semaine.

Cette semaine, ce n’est pas un seul jeu que nous vous présentons, mais toute une gamme : les enquêtes Culinario Mortale. Le plaisir simple des soirées enquêtes.

C’est quoi les dîners enquêtes Culinario Mortale ?

Accessible à partir de 16 ans, pour 5 à 8 joueurs (selon la boîte), une partie dure environ 90 minutes. Éditée par Blackrock Games, imaginée et illustrée par Kauffmann, Bischoff et Otani, chaque enquête est commercialisée au prix de 18,90 € chez Philibert.

Chaque boîte repose exactement sur le même principe d’un dîner-enquête. Seul le contexte, l’enquête, l’affaire que doivent résoudre les joueurs changent :

  • Dernier acte : (5 à 8 joueurs) Durant la première, l’actrice principale se donne la mort avec ce qu’elle pensait être un poignard factice.
  • Mort à la carte : (5 à 7 joueurs) Le grand chef étoilé meurt pendant le dîner du réveillon organisé dans son restaurant.
  • Un corps à la mer : (5 à 7 joueurs) Lors d’une soirée d’anciens amis de lycée sur un yacht, l’épouse du propriétaire disparait sans laisser de trace.
  • Meurtre au Prestige Hôtel : (6 à 8 joueurs) Le corps d’une jeune actrice est retrouvé dans la baignoire de sa suite lors de l’inauguration d’un grand hôtel new-yorkais.
  • Menace sur le manoir Honcourt : (6 à 8 joueurs) Un riche entrepreneur se fait empoisonner lors de sa fête d’anniversaire.
  • Expédition mortelle : (5 à 7 joueurs) La plus jeune archéologue française est retrouvée morte lors d’une expédition en Amérique du Sud.

Le matériel est toujours le même : les règles du jeu (très simples), un déroulé des événements, et un livret pour chaque participant.

Comment se déroule une soirée murder party ?

En effet, chaque joueuse et joueur endosse le rôle d’un des protagonistes, les principaux suspects de cette affaire criminelle. Pire que cela, l’un d’eux est même le coupable !

Chaque livret contient ainsi la description et les informations propres à chaque personnage. Évidemment, seul le joueur concerné peut le lire. D’autant qu’ils renferment tous des secrets dont vous ne souhaitez pas qu’ils soient révélés.

Culinario Mortale
Exemples de livrets d’une enquête // Source : Blackrock Games

Tous réunis, vous vous remémorez les événements récents qui ont mené jusqu’au crime. Vous discutez entre vous, exposez les faits dont vous avez connaissance, cachez certaines informations, faites des hypothèses, des déductions, des accusations, etc. Mais vous n’avez pas le droit de mentir : si on vous pose une question précise, vous devez dire la vérité… sauf le coupable.

Une partie est découpée en trois tours, qui se focalisent chacun sur un moment différent de la soirée. À chacun d’eux, de nouvelles informations, des rebondissements, des retournements de situation, vous sont dévoilées dans votre livret.

À la fin de la partie, chacun fait part de ses soupçons, tout le monde a le droit de se défendre, puis on désigne l’accusé par un vote… le coupable a-t-il été démasqué ? Peut-être, ou pas, peu importe.

Pourquoi jouer à Culinario Mortale ?

L’ambiance unique des soirées enquêtes

Vous aimez les jeux d’ambiance, les enquêtes, incarner un personnage ? Alors Culinario Mortale est clairement fait pour vous. Le principe n’est pas nouveau, il s’agit des classiques soirées enquêtes (ou murder party). Simplement, ici, la mise en place est simple et rapide.

Évidemment, vous n’avez pas nécessairement besoin de préparer un repas pour y jouer. Vous pouvez tout à fait l’organiser en plein après-midi, affalé sur votre canapé ou assis en terrasse. Mais l’atmosphère posée et feutrée d’un dîner est plus propice à vous mettre dans l’ambiance. Cerise sur le gâteau, le site du jeu propose, pour chaque enquête, différentes inspirations (idées de recettes, de décoration, de costumes, de musiques) pour aller encore plus loin.

culinario-mortale-contenu-boite
Contenu d’une boîte Culinario Mortale

Un murder party simple et efficace

Les enquêtes s’avèrent être assez simples, basiques, mais restent tout de même intéressantes. Bref, pas besoin d’être le descendant de Sherlock Holmes pour s’en sortir. Tout dépend surtout de l’interprétation des joueurs.

Car malgré des règles vraiment très simples (il n’y en a pas vraiment pour ainsi dire), les livrets qui accompagnent les participants, et une durée réduite (90 minutes tout au plus), les enquêtes de la gamme Culinario Mortale font partie de ces jeux où ce sont les personnes autour de la table qui « font le jeu ».

Si vous êtes un peu timide, réservé, que vous n’aimez pas parler en public, que vous avez du mal à improviser, à incarner un rôle, la partie risque de faire un four. À l’inverse, si tous les joueurs ont un peu de bagou, d’imagination, de répartie, vous passerez un très bon moment. On s’en doute, c’est aussi nettement plus facile de jouer si tout le monde se connaît qu’avec de parfaits inconnus.

L’autre gros avantage de la gamme est qu’il n’y a presque aucune préparation. L’hôte a quelques pages à lire, qui décrivent l’histoire, le contexte, le déroulement de la partie. Les autres joueurs peuvent se contenter d’en prendre connaissance quand la soirée commence.

Bref, si vous voulez un peu pimenter votre prochain dîner, et que votre groupe d’amis a le profil nécessaire, une boîte de Culinario Mortale semble tout indiquée. Attention tout de même à la choisir en fonction du thème, mais surtout du nombre de participants autour de la table.

Notons enfin, et même si cela n’a absolument aucun effet sur la partie, que les illustrations minimalistes sont vraiment réussies et collent parfaitement à ce type de jeux.

Un peu de décoration, quelques accessoires, une bonne musique d’ambiance, il ne vous reste plus qu’à percer à jour les sombres secrets de vos convives.

Le verdict


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.