Nnedi Okorafor conte le voyage de Binti vers l’université la plus prestigieuse de la galaxie. Mais, les rencontres, sur le trajet, vont transformer le voyage en cauchemar… et en quête initiatique pour l’héroïne. Un excellent space opera, qui sort en poche.

Binti était destinée à reprendre la boutique d’astrolabes de son père, car ainsi le veut la coutume dans le peuple Himba. Mais, l’adolescente va défier toutes les traditions, quitter l’Afrique, pour se rendre dans l’université la plus prestigieuse de la galaxie.

C’est cette quête initiatique grandiose que nous conte Nnedi Okorafor : après une parution initiale chez ActuSF, l’ouvrage est dorénavant disponible au Livre de Poche. Toujours sous la traduction d’Hermine Hémon. Vous n’avez plus aucun prétexte pour ne pas lire Nnedi Okorafor.

Binti a paru au Livre de Poche en octobre 2022. // Source : Livre de Poche
Binti a paru au Livre de Poche en octobre 2022. // Source : Livre de Poche

Bien que Binti soit souvent présenté comme une œuvre young adult, en raison de l’âge du personnage, ce n’est pas faire honneur à l’universalité de la plume de l’autrice. Nnedi Okorafor a construit un space opera bien écrit, qui se dévore facilement, tout en étant parcellé de réflexions tout à fait intelligentes. Binti a donc sa place dans une bibliothèque, qu’importe l’âge de lecture. L’autrice s’était fait connaître avec le roman post-apo Qui a peur de la mort ?, et, sans en retrouver la violence, la profondeur est toujours au rendez-vous.

L’héroïne du livre, Binti

Si l’ouvrage de Nnedi Okorafor porte le nom de son héroïne, ce n’est pas anodin : ce sont, en quelque sorte, ses mémoires. L’autrice excelle dans la psychologie de son personnage principal, décrit avec un tel amour que l’on est profondément sensible à chaque force et chaque fragilité qui la caractérisent. Binti est lumineuse dans sa complexité : elle semble toujours plus réelle à chaque page. Son génie mathématique, évidemment, est certes admirable. Elle est cependant plus que cela. Curieuse, courageuse, elle n’est pas sans limites, mais parvient à les surpasser pour survivre et, surtout, pour comprendre ce qui lui arrive.

S’il faut lire Binti, c’est donc avant tout pour faire la rencontre d’une héroïne marquante de la littérature SF.

La quête initiatique aux confins de la galaxie

En bon space opera, Binti nous fait voyager bien loin de la Terre. Lorsque l’héroïne embarque à bord du gigantesque vaisseau vivant, le trajet s’annonce merveilleux. Mais, une attaque bouleverse le voyage : le peuple des Méduses s’en prend au vaisseau et à ses passagers. C’est là que la quête initiatique commence pour Binti et que, via la relation inter-espèces, Nnedi Okorafor met la question de l’altérité au cœur du récit. Une exploration captivante — le roman se dévore en peu de temps, car le sort de Binti nous importe.

L'écrivaine américaine Nnedi Okorafor // Source : Photo de Colleen Durkin
L’écrivaine américaine Nnedi Okorafor. // Source : Photo de Colleen Durkin

L’africanfuturisme de Nnedi Okorafor

L’autrice de Binti, Nnedi Okorafor, ne revendique non pas une littérature afrofuturiste, mais plutôt africanfuturiste. La nuance est notamment dans l’ancrage du récit : Binti démarre en Afrique et ce sont là les racines de l’héroïne, qu’elle porte avec elle tout au long de son aventure. L’Afrique n’est pas présente seulement en des termes esthétiques et thématiques : elle est le point de vue par défaut du récit.

Nnedi Okorafor avait expliqué ce choix de mot avec un besoin de reprendre le contrôle sur la définition de son art — l’afrofuturisme lui avait été initialement accolé sans qu’elle puisse donner son avis. « L’Africanfuturisme est spécifiquement et plus directement enraciné dans la culture, l’histoire, la mythologie et le point de vue de l’Afrique », disait-elle sur son blog, en 2019.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.