Activision Blizzard a décidé de faire de l’authentification par SMS un élément incontournable pour ses futurs gros jeux en ligne. Après Overwatch 2, Call of Duty: Modern Warfare II n’y échappera pas.

Call of Duty: Modern Warfare II et Overwatch 2 ont beaucoup de points communs. Ils s’inscrivent dans le même genre (jeu de tir, avec une forte emphase sur le multijoueur) et sont édités par la même entreprise (Activision Blizzard). Ils se rejoignent aussi sur les mesures mises en place pour protéger la communauté. Comme l’indique Eurogamer le 10 octobre, Call of Duty: Modern Warfare II imposera à son tour l’authentification par SMS via Battle.net — une mesure louable, mais controversée.

« Call of Duty: Modern Warfare II, les nouveaux comptes Overwatch 2, et les nouveaux comptes Call of Duty: Modern Warfare nécessitent un numéro de téléphone », peut-on lire sur la page dédiée à cette mesure. Blizzard Entertainment assume pleinement les limites du système : des applications comme iMessage (iOS) ou WhatsApp ne sont pas compatibles, tandis que les forfaits prépayés (et VoIP) — très utilisés aux États-Unis, peuvent être exclus de l’équation. 

Call of Duty: Modern Warfare II // Source : Activision
Call of Duty: Modern Warfare II

Activision Blizzard n’a rien compris

Steam en solution ?

« Un numéro de téléphone mobile doit être lié à votre compte Steam pour jouer à Modern Warfare II », peut-on lire sur la page Steam du jeu. Mais les forfaits préparés ne semblent pas exclus.

Dans les colonnes de PC Gamer, un fan de Call Of Duty a parfaitement résumé le souci avec cette protection : « Il ne paraît pas très bien d’exiger à un joueur de signer un contrat avec un opérateur Telecom pour jouer à un jeu qu’il a acheté. Spécialement quand les forfaits prépayés, comme le mien, sont de plus en plus répandus. Ce n’est plus comme avant, j’ai un iPhone et mon forfait fonctionne comme un contrat normal : appels illimités, SMS… Mais comme je dois faire un paiement mensuel, je deviens inéligible aux futurs jeux d’Activision ? »

Pourquoi Activision Blizzard exclut-il les forfaits prépayés ? Tout simplement parce qu’ils vont à l’encontre du principe de la barrière. Le but est notamment d’empêcher les personnes malavisées, et/ou bannies, de pouvoir créer facilement des comptes. Si les options prépayées étaient autorisées, il suffirait aux concernés de prendre un petit forfait — sans aucun engagement — pour obtenir un numéro de téléphone à moindres frais. Sauf que cette précaution pénalise celles et ceux qui utilisent des forfaits prépayés de manière normale.

On n’imagine pas un futur très brillant pour cette authentification par SMS, tout au moins dans sa forme actuelle. Blizzard Entertainment l’a déjà adoucie pour Overwatch 2 : l’entreprise autorise désormais les joueurs les plus anciens à ne pas s’y soumettre.


Construisez avec nous l’avenir de Numerama en répondant à ces questions !