Disney souhaiterait inonder le marché de jeux vidéo Star Wars, à raison d’une nouveauté tous les six mois. N’est-ce pas un peu trop ?

On espère que vous aimez les jeux vidéo, Star Wars et, surtout, les jeux vidéo Star Wars. Car, à en croire une indiscrétion signée Insider Gaming et publiée le 26 septembre, Disney aurait pour ambition de lancer pas moins de deux adaptations vidéoludiques héritées de la saga culte par an — via le label Lucasfilm Games –, au rythme d’une nouveauté tous les six mois.

À première vue, l’idée serait de lancer un gros jeu chaque année (les fameux AAA ou triple A), accompagné d’un projet plus modeste qui permettrait aux fans d’être tenus en haleine jusqu’à la sortie suivante. À date, huit jeux vidéo Star Wars sont actuellement en développement, dont trois chez Electronic Arts (la suite de Star Wars Jedi: Fallen Order, notamment), un chez Ubisoft et un chez Quantic Dream.

Star Wars Battlefront II // Source : Electronic Arts
Star Wars Battlefront II. // Source : Electronic Arts

Deux jeux Star Wars par an, n’est-ce pas un peu trop ?

On saisit la stratégie de Disney de faire fructifier son immense empire de marques, en touchant un maximum de monde et en exploitant chaque compartiment. Cette stratégie fonctionne au cinéma : chaque nouveau film Marvel devient un succès au box office. Elle est également à l’œuvre sur Disney+, plateforme qui accueille des séries originales, qu’elles soient estampillées Marvel ou Star Wars. Mais dans le jeu vidéo, il n’est pas certain qu’une telle accumulation soit couronnée de succès — la manière de vivre une œuvre n’étant pas la même (un film prend 2 heures de temps, là où un jeu peut être une expérience très accaparante, avec des dizaines d’heures de durée de vie).

Ensuite, il y a l’enjeu de la qualité. Un projet ambitieux par an implique une force de frappe suffisante pour maintenir la cadence tout en préservant le facteur humain (et échapper au phénomène du crunch). Sur ce point, rappelons que Disney a abordé ce sujet en mettant fin au partenariat avec Electronic Arts. L’éditeur américain avait l’exclusivité sur les adaptations en jeux vidéo. Sans ce deal, Disney peut frapper à plus de portes pour développer une myriade de projets en parallèle et, par ricochet, assurer un rythme soutenu de sorties — à condition que les différents studios soient bien coordonnés.

Star Wars Jedi: Fallen Order // Source : Electronic Arts
Star Wars Jedi: Fallen Order. // Source : Electronic Arts

Il faut également voir ce que Disney entend par cette idée de proposer un projet à l’échelle plus modeste. Si l’objectif consiste à sortir des jeux mobiles à l’intérêt discutable, remplis de microtransactions douteuses qui plus est, la multinationale ferait mieux de s’abstenir et laisser ses partenaires travailler en paix, en leur offrant un maximum de liberté créative. À trop vouloir tirer sur la corde commerciale, c’est prendre le risque de perdre les joueuses et les joueurs en cours de route. Assassin’s Creed en a souffert à cause de l’annualisation voulue par Ubisoft. Il y a du mieux du côté des projets Star Wars en jeux vidéo (Star Wars Jedi: Fallen Order, par exemple), et on n’a pas envie que la quantité finisse par tout gâcher.

Les huit jeux vidéo Star Wars actuellement en développement :

  • La suite de Star Wars Jedi: Fallen Order (Respawn Entertainment/EA) ;
  • FPS Star Wars (Respawn Entertainment/EA) ;
  • STR Star Wars (Bit Reactor/EA) ;
  • Jeu Star Wars par Ubisoft (Massive Entertainment/Ubisoft) ;
  • Star Wars Eclipse (Quantic Dream) ;
  • Jeu Star Wars par Amy Hennig (Skydance New Media) ;
  • Star Wars: Knights of the Old Republic Remake (Saber Interactive) ;
  • Star Wars: Hunters (Zynga)