11 ans après une première itération qui a marqué l’histoire des jeux mobiles, Jetpack Joyride est de retour sur iOS, iPadOS, macOS et tvOS, en exclusivité Apple Arcade. Nous avons adoré y jouer, mais on ne comprend pas certains choix de son développeur.

En 2011, avec Jetpack Joyride, Halfbrick Studios s’impose comme un des premiers vrais développeurs de l’ère du smartphone. Déjà à l’origine du très populaire Fruit Ninja, le studio australien réussit l’exploit de faire encore mieux avec Jetpack Joyride, considéré encore aujourd’hui comme un des meilleurs jeux sur mobile. Sa mécanique est simple : vous incarnez Barry, un petit personnage pixélisé équipé d’un jetpack. Votre objectif, aller le plus loin possible dans un niveau bourré d’obstacles. Il n’y a aucune histoire, Jetpack Joyride est un « runner ». L’objectif est de faire le meilleur score, tout en améliorant au maximum son personnage pour aller plus vite et collecter plus de pièces.

Le 19 août 2022, Halfbrick Studios a lancé Jetpack Joyride 2, la suite du jeu qui a fait sa renommée. Si les graphismes ne changent quasiment pas (on reste sur un jeu 2D, mais cette fois-ci sans pixélisation), cette nouvelle itération est clairement beaucoup plus complète. Cependant, ce qui nous laisse perplexes est son modèle économique. Exclusif à Apple Arcade, l’abonnement à 5 euros par mois pour les iPhone, iPad, Mac et Apple TV, Jetpack Joyride 2 ne semble clairement pas avoir été développé comme un jeu premium. Les incohérences sont nombreuses.

Beaucoup trop de sous-modes

Sur Apple Arcade, Apple interdit les jeux « freemium », c’est-à-dire ceux avec des achats intégrés. Aucun titre inclus dans l’abonnement d’Apple ne vous incite à dépenser de l’argent pour obtenir des jetons virtuels, tout doit être accessible gratuitement, sans publicité. Apple mise beaucoup sur cet argument pour rendre sa plateforme séduisante, ce qui est un vrai point positif au vu de l’état du marché du jeu mobile aujourd’hui. Le problème est que, initialement, Jetpack Joyride 2 ne devait pas sortir sur Apple Arcade.

Jetpack Joyride 2 – 27
Jetpack Joyride 2 veut vous faire revenir tous les jours. // Source : Capture Numerama

Testé pendant plusieurs mois sur Android et iOS, Jetpack Joyride 2 aurait probablement dû être un jeu freemium… et ça se sent. Aucune des mécaniques du freemium n’a été retirée, ce qui donne l’impression de jouer à un produit entre deux catégories. Voici quelques exemples :

  • Dans les niveaux, on collecte plusieurs types d’éléments. Des pièces, des rubis, des diamants, des plans, des jetons, des points d’XP… Cette spécificité est caractéristique des jeux gratuits, où l’on utilise ces objets pour vous convaincre de dépenser de l’argent réel pour aller plus vite.
  • Pour améliorer son jetpack, il faut à la fois des points d’XP et de l’argent.
  • Pour améliorer les armes, il faut d’abord utiliser un jeton pour participer à une fausse loterie, puis dépenser des pièces pour améliorer une arme.
  • Pour améliorer un mode de jeu, il faut posséder des plans et dépenser des pièces.
  • Pour débloquer des objets spéciaux, il faut revenir tous les jours. Le jeu peut vous envoyer des notifications pour vous inciter à venir.
  • Il y a un mode spécial appelé « usine ». Elle permet de fabriquer des pièces ou des jetons. Quand on démarre une production dans une usine, il faut par exemple attendre 25 minutes puis revenir récupérer son gain, puis de nouveau la relancer. On peut recevoir une notification à chaque fois.
Jetpack Joyride 2 – 32
Voici l’usine de Jetpack Joyride 2. Ici, on fabrique des objets avec un minuteur. // Source : Capture Numerama

Bien sûr, puisque Jetpack Joyride 2 est une exclusivité Apple Arcade, tout ça est gratuit. Le jeu est même très généreux, puisqu’il vous donne beaucoup plus de pièces que ce dont vous avez réellement besoin (en gros, toutes ces mécaniques ne servent à rien, à part si vous voulez bien faire). Ce qui nous embête ici est que ces sous-modes complexifient le jeu, alors qu’il pourrait être beaucoup plus simple.

Comment expliquer ce côté hybride ? On peut imaginer que l’exclusivité Apple Arcade est provisoire et que, dans le futur, Jetpack Joyride 2 arrivera ailleurs avec des achats in-app et des objets plus difficiles à obtenir. En attendant, ce fonctionnement pénalise les utilisateurs d’Apple Arcade qui doivent penser à plein de choses au lieu de jouer normalement. Améliorer ses équipements se fait à plusieurs endroits au lieu d’un seul.

Jetpack Joyride 2 – 30
Quand on utilise un jeton, on débloque des améliorations aléatoirement (il faut ensuite les payer avec ses pièces virtuelles). // Source : Capture Numerama

Heureusement, Jetpack Joyride 2 est génial

On imagine qu’en lisant la première partie de cet article, vous n’êtes pas très emballé par le nouveau Jetpack Joyride. Pourtant, le jeu est vraiment excellent. Si le gameplay est relativement similaire à celui du jeu de 2011, le but du jeu a complètement changé. Oubliez les niveaux vides où vous devez aller le plus loin possible, chaque niveau se termine maintenant par un combat contre un boss. Il y a une vraie histoire, avec des ennemis de plus en plus compliqués à battre. On apprécie aussi énormément les nouvelles armes qui nous téléportent dans des mondes alternatifs, pour collecter un maximum de pièces en un temps limité. Jetpack Joyride 2 est un super jeu pour s’occuper dans les transports en commun, avec un humour plutôt appréciable. La possibilité de jouer avec Betty, au lieu de Barry, est aussi bienvenue.

Jetpack Joyride 2 – 35
Jetpack Joyride 2 se passe dans plusieurs mondes. La laboratoire du 1 n’est plus obligatoire. // Source : Capture Numerama

De tous les jeux Apple Arcade, Jetpack Joyride 2 est aujourd’hui un de nos préférés. On a maintenant hâte qu’il se lance sur toutes les plateformes, ce qui ne devrait probablement pas arriver avant de longs mois (Apple négocie de longues exclusivités).