Le nouveau film de la franchise Predator est réalisé par Dan Trachtenberg, un fan de God of War. Et, cela a influé sur son propre long-métrage, comme il l’a révélé lui-même.

Le succès de Prey n’est plus à prouver. Ce préquel de Predator a battu des records d’audience aux États-Unis, depuis sa sortie le 5 août 2022, signant le meilleur lancement sur la plateforme Hulu (en France, le film est disponible sur Disney+). Porté par l’actrice Amber Midthunder dans le rôle de l’héroïne, Naru, le long-métrage nous place au 18e siècle pour retracer les origines de la relation conflictuelle entre l’humanité et les Prédators.

Certaines idées du film ont des sources d’inspiration inattendues. En janvier 2022, bien avant la sortie, le réalisateur Dan Trachtenberg avait tweeté son adoration pour le jeu vidéo God of War (une exclusivité culte de la PlayStation), tout en glissant que celui-ci avait eu une influence sur Prey.

Maintenant que le film est sorti, sait-on précisément quels éléments ont été imaginés à partir du célèbre jeu vidéo ? Oui, notamment car Dan Trachtenberg a révélé les éléments en question dans une interview pour Cassius Life, relayée par Screenrant le 18 août.

Le bouclier et le tomahawk

Il y a précisément deux éléments de Prey qui sont empreints par God of War :

  • Le bouclier du Predator, inspiré esthétiquement de celui de Kratos.
boucler_prey_godofwar
À gauche, le boucler de God of War, qui a servi de source d’inspiration au nouveau bouclier du Predator dans Prey.
  • Le Tomahawk et la façon dont il est utilisé, « car elle le lance puis le rappelle », explique le réalisateur, « c’est très inspiré par ce jeu » puisque Kratos en fait de même, mais avec sa hache.
prey_godofwar_arme
L’arme de Kratos vs. celle de Naru, dont le système est inspiré du jeu.

Ce sont là deux sources d’inspiration désormais officialisées, puisque confiées directement par le réalisateur de Prey. On est évidemment bien loin d’un copier-coller, d’autant que les deux univers n’ont pas du tout le même contexte : Prey se situe dans une tribu Comanche quand God of War puise dans la mythologie nordique. Mais, il est courant, chez les créateurs et créatrices de fiction, de puiser quelques idées çà et là dans des œuvres qu’ils aiment pour se les réapproprier différemment — nul doute que le jeu n’est pas la seule –, cela fait partie du processus artistique.

En tout cas, Prey a marqué les critiques et le public par son approche renouvelée de Predator (quelques années après un long-métrage qui fut un échec monumental pour la franchise), portée par une cinématographie sublime et une approche intelligente des peuples natifs représentés.