Twitch a mis en place de nombreux outils afin de modérer le contenu de la plateforme, notamment pour limiter la nudité adulte. Mais les règles ne s'appliquent pas de la même façon pour tout le monde. La fuite récente des informations internes de l'entreprise a permis de mettre au jour les indications qu'elle donnait à ses modérateurs. Surprise (non) : le corps des femmes est plus censuré que celui des hommes.

Le 6 octobre 2021, la plateforme de streaming Twitch a été victime d’une fuite massive : 135 Go de données ont été rendues publiques, et téléchargées par de nombreux internautes. Et parmi les milliers de documents et dossiers internes, des informations très intéressantes sont ressorties.

Que ce soit sur la création d’un rival à Steam, un site de vente de jeux vidéo en ligne, sur l’attribution du « Golden Kappa », un mème très populaire sur Twitch, ou encore sur les revenus des streameurs les plus populaires de la plateforme, le fonctionnement de la plateforme s’est retrouvé exposé à la vue de tous.

L’exploration de ces fichiers a également permis de découvrir des documents résumant les principales consignes pour les modérateurs de la plateforme. Si les conditions de la plateforme expliquent en détail quelles pratiques sont autorisées et quels termes sont interdits, les consignes données aux modérateurs diffèrent sensiblement. Les tétons féminins, qu’ils soient totalement ou partiellement découverts, sont à censurer. Les tétons masculins, en revanche, sont autorisés. Et ce, dans tous les cas.

Les tétons féminins sont toujours censurés, les tétons masculins jamais

C’est dans un dossier consacré à la modération sur Twitch (trouvé par l’utilisateur @lopm46, qui l’a signalé à Numerama en message privé) que se trouve la présentation qui détaille les règles concernant la nudité sur la plateforme.

La nudité adulte est décrite comme étant :

  • l’exposition de tétons féminins, partiellement ou complètement découverts,
  • l’exposition partielle ou complète d’organes génitaux masculins ou féminins,
  • l’exposition partielle ou totale de fessiers, masculins ou féminins.

Les tétons masculins ne sont donc pas considérés comme de la nudité adulte.

Les consignes de modération sur Twitch // Source : Capture d’écran Numerama

Il est également précisé dans le document les cas dans lesquels la nudité adulte peut être autorisée :

  • tous les tétons masculins,
  • les tétons féminins dont on devine la forme à travers des vêtements opaques,
  • des fessiers partiellement exposés mais couverts,
  • les streameuses donnant le sein à un enfant.

Tout le reste doit donc être censuré, ou doit être remonté pour faire l’objet d’une étude plus approfondie. C’est notamment le cas pour :

  • le body art (l’acte de peindre à même sur son corps, ndlr),
  • les utilisateurs proposant d’échanger des nudes contre de la nourriture ou de l’argent,
  • le fait de montrer par accident de la nudité adulte,
  • la nudité apparaissant dans des jeux en réalité virtuelle, ou dans des films et séries.
Ce qu’il est permis de montrer sur Twitch // Source : Capture d’écran Numerama

Le léger double discours de Twitch

L’interdiction des tétons féminins sur la plateforme n’est cependant pas vraiment une nouveauté. Le règlement interne de Twitch précise depuis quelque temps déjà que les tétons féminins sont interdits. « Pour les personnes se présentant comme des femmes, nous vous demandons de couvrir vos mamelons. Il n’est pas permis de montrer la partie inférieure de votre poitrine », est-il expliqué dans les conditions générales d’utilisation.

Mais ce qu’il est intéressant de relever, c’est que le règlement interdit également la nudité. « Nous n’autorisons pas les streamers à être totalement ou partiellement nus », peut-on ainsi lire sur le site — une interdiction qui est censée concerner tous les streameurs, peu importe leur genre. Or, ce que les documents internes de Twitch montrent bien, c’est bien que les règles ne s’appliquent de la même façon pour les hommes et pour les femmes.

Dans le document que Numerama a pu consulter, de nombreux exemples sont donnés.  Et ils illustrent bien le double discours de la plateforme. Alors que les hommes peuvent librement s’afficher torse nu, ou montrer leur ventre et leur poitrine en signe de joie après avoir gagné un jeu, les femmes ne peuvent, elles, pas faire de body art sans faire l’objet d’un rapport.

Des exemples de décisions de modérations sur Twitch // Source : Capture d’écran Numerama

Comment comprendre la décision de Twitch ? L’interdiction des tétons de femmes sur les réseaux sociaux n’est pas propre à cette plateforme. Instagram continue lui aussi de censurer les tétons et les seins des femmes, tout comme Facebook. Plus que la décision que Twitch, c’est surtout la certaine hypocrisie de la plateforme qui peut faire grincer des dents. Ce « double standard » reflette toutefois malheureusement un décalage de traitement, dans la société toute entière, entre les corps des femmes, sexualisés à outrance, et ceux des hommes, dont le torse n’est pas considéré comme « autant » sexualisé.

Partager sur les réseaux sociaux