L'Assurance Maladie diffuse une mise en garde aux assurés sur des escrocs qui pourraient tenter de surfer sur l’épidémie de coronavirus pour arnaquer des assurés.

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de coronavirus qui sévit en France, et du suivi de sa propagation en identifiant et remontant les chaînes de transmission du virus, il a beaucoup été question ces derniers mois d’une approche numérique, matérialisée par la fameuse application StopCovid. Mais ce n’est en fait pas la seule méthode utilisée. Il existe aussi un procédé plus artisanal, par téléphone.

Ce dispositif s’appelle Contact Covid et c’est lui qui fait l’objet d’une mise en garde de l’Assurance Maladie, le 24 août. Il est question de possibles tentatives d’escroquerie destinées à soutirer des informations aux assurés inquiets de leur état de santé, comme des informations bancaires (RIB, numéro de CB, IBAN, numéro de compte), ou pour les inciter à acheter des kits de dépistage, dont la qualité n’est pas garantie.

À quoi ressemble un kit de dépistage de SRAS-CoV-2 de type de PCR. // Source : CDC

Aucune campagne d’arnaque en cours n’est mentionnée par la Sécurité Sociale dans son message d’avertissement  — mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas déjà eu des appels frauduleux, l’Assurance Maladie n’en a peut-être pas eu connaissance. Quoi qu’il en soit, avec une pandémie s’installant durablement dans le quotidien, des activités malhonnêtes de ce type pourraient se multiplier.

En fait, celles-ci sont déjà en cours. Notre rubrique Cyberguerre dédiée aux malveillances et autres entourloupes numériques a documenté quelques arnaques liées au Covid, que ce soit un prétendu remboursement d’un opérateur ou bien des attestations de déplacement douteuses lors du confinement. À chaque fois, avec le même objectif : récupérer des données personnelles ou soutirer de l’argent.

Vérifier si l’appelant est légitime

À toutes fins utiles, l’Assurance Maladie rappelle que dans le cadre du suivi médical Contact Covid, aucune information bancaire n’est demandée par les enquêteurs. Quant aux kits de test, l’Assurance Maladie n’en vend pas ni n’en fournit : ce sont des professionnels de santé qui s’en chargent. Par contre, elle les rembourse intégralement, et leur délivrance se fait sans ordonnance.

Pour déterminer si l’appel téléphonique est légitime, l’Assurance Maladie précise les points à vérifier :

  • Aucune coordonnée bancaire n’est demandée ;
  • L’appelant est capable de donner au téléphone le nom du patient ou de son médecin, si un accord explicite a été donné en ce sens ;
  • Le numéro de l’appelant n’est pas masqué ;
  • Le numéro de l’appelant est soit le 3646 ou le 05 53 35 62 37 ;
  • Les SMS et les mails envoyés au nom de l’Assurance Maladie ne contiennent pas de liens demandant de s’identifier ou de fournir des informations personnelles.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo