Plusieurs entreprises essaient de tirer profit du mème « ok boomer », devenu très populaire fin 2019. Elles ont toutefois peu de chance de réussir à transformer cette expression en marque déposée.

Le mème « ok boomer » attise les convoitises. Josh Gerben, avocat américain spécialisé dans les marques déposées, a remarqué le 18 novembre 2019 que le grand groupe Fox Media avait effectué une demande pour tenter de déposer cette expression au Bureau américain des brevets et des marques de commerce (USPTO).

La demande de Fox, qui date du  11 novembre, est consultable en ligne sur le site de l’USPTO. On y voit que le groupe média souhaite utiliser « ok boomer », une expression qui a très récemment gagné en popularité sur le web au point de devenir un mème, en tant que titre d’un projet d’émission, soit de jeu, soit de télé réalité, avec plusieurs épisodes et « des éléments de comédie  » et qui serait également diffusée en ligne.

La demande de dépôt de marque de FOX MEDIA // Source : uspto

Le mème « ok boomer » a pour but de tourner en dérision la génération des « baby boomers », qui désigne les personnes nées entre 1946 et le début des années 1960, et dont une partie s’adonne régulièrement à la critique des Millennials (nés entre le début des années 1980 et la moitié des années 1990). « Ok boomer » est une manière condescendante de dénigrer les attaques d’une personnes plus âgée qui semble n’avoir rien compris au débat tant elle est enfermée dans des préjugés.

5 demandes de dépôt de marque « ok boomer » aux US

Évidemment, l’ironie de la situation prête à sourire. Fox Media est une compagnie plutôt conservatrice, qui parle notamment beaucoup des baby boomers, aux baby boomers. Le projet d’une émission de télé-réalité faite pour la télévision semble être un projet très… boomer.

Sur le site de demandes de dépôts de marque, on voit d’ailleurs que Fox Media n’a pas été le seul à dégainer : comme nous avons pu le constater, cinq demandes sont actuellement en cours. L’une d’entre elle vient d’une entreprise de création de bijoux tandis que les trois autres ont été déposées par des particuliers — l’un pour faire une pièce de théâtre, les deux autres pour la commercialisation de stickers et autres objets floqués du fameux slogan.

Les marques « ok boomer » en attente de validation // Source : Trademark Electronic Search System (TESS)

Ces demandes ont, pour autant, très peu de chances d’aboutir. « Tout semble indiquer que la USPTO va refuser ces demandes, car le terme OK BOOMER est rentré dans la catégorie des ‘expressions largement répandues’ », a commenté Josh Gerben auprès de CNN. «  Un office de dépôt de marques ne va pas accepter une phrase qui est le plus souvent utilisée comme message politique ou social. Une telle expression ‘virale’ ne peut être utilisée pour permettre l’identification d’un produit ou d’un service — or c’est ça qu’on prend en compte pour l’enregistrement d’une marque. »

D’autres tentatives de dépôt ont été effectuées en Europe, comme on peut le voir sur le site TMview, dont deux en Grande-Bretagne (le 31 octobre et 7 novembre) et une en Allemagne (8 novembre).

Demandes de dépôt de marque « Ok Boomer » // Source : TMView (capture 19 novembre)

Partager sur les réseaux sociaux