Depuis le 26 décembre, l'absence d'attestation de suivi de formation au pilotage de drone peut être sanctionnée par une contravention.

Vous êtes en possession d’un drone dont le poids atteint au moins 800 grammes ? Il vous faut impérativement vous enregistrer sur Fox AlphaTango, un portail géré par la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Dans le cas contraire, vous risqueriez de devoir payer une contravention.

Depuis le 26 décembre 2018, il est en effet obligatoire de suivre une formation de télépilote, sous peine de devoir payer une contravention si vous n’êtes pas en mesure de produire une attestation en bonne et due forme. La DGAC propose justement une formation ad hoc, que l’on peut faire en ligne et qui est gratuite.

En réalité, l’obligation de décrocher une attestation de suivi de formation est en vigueur depuis novembre 2018. Sauf qu’il n’y avait pas jusqu’au 26 décembre de sanction prévue en cas d’infraction. Maintenant, en cas de contrôle, l’incapacité de présenter le document requis pourra être punie.

Un drone DJI. // Source : Numerama

Plusieurs formations autorisées

Il est à noter que la formation délivrée par la DGAC n’est pas la seule admise : celles délivrées par la FFAM (Fédération française d’aéromodélisme) et l’UFOLEP (Union française des œuvres laïques d’éducation physique) sont reconnues comme étant équivalentes à celle de la DGAC.

La formation concerne tout le monde, dès l’âge de 14 ans, lorsque le drone est utilisé à des fins de loisir. Pour les mineurs plus jeunes, cette attestation de suivi de formation ne peut être obtenue que s’ils opèrent sous la supervision d’un adulte qui est lui-même formé aux bonnes pratiques.

À lire sur Numerama : Vous avez un drone  ? Voici comment obtenir l’attestation de formation obligatoire pour le faire voler

Partager sur les réseaux sociaux