Aux États-Unis, Facebook veut s'assurer de l'identité des publicitaires qui mettront en avant un candidat à une élection. Pour cela, le réseau social compte envoyer des cartes postales aux annonceurs.

Pour s’assurer de l’identité des annonceurs qui veulent diffuser des publicités de nature politique, Facebook va mettre en place un nouveau dispositif. Il consistera en l’envoi de cartes postales, a annoncé une représentante de l’entreprise, le 17 février 2018.

Confronté à une campagne d’influence russe lors de la campagne présidentielle américaine de 2016, le réseau social a depuis régulièrement fait connaître son intention de lutter contre ce genre de dérives. La vérification des publicitaires par voie postale semble faire partie de cette volonté.

Un jour avant l’annonce du réseau social, le procureur américain Robert Mueller — chargé d’enquêter sur les soupçons d’interférence russe dans la campagne présidentielle de Donald Trump — a inculpé treize individus russes et trois entités, russes également. L’acte d’inculpation fait mention d’une conspiration menée à partir de l’année 2016, afin de « semer la discorde dans le système politique américain ».

« Cela ne résoudra pas tout »

Les cartes postales envoyées par Facebook aux annonceurs américains contiendront un code spécifique, requis pour faire la publicité de n’importe quel candidat à un poste fédéral.

« Si vous publiez une publicité mentionnant un candidat, nous vous enverrons une carte postale et vous devrez utiliser ce code pour prouver que vous vous trouvez aux États-Unis », a déclaré Katie Harbath, en charge des questions d’ordre politique chez Facebook.

« Cela ne résoudra pas tout  », a néanmoins concédé la représentante du réseau social. La vérification par cartes postales devrait être effective lors des élections sénatoriales américaines, le 6 novembre prochain.

Partager sur les réseaux sociaux