Dell a annoncé vendredi qu'il permettait désormais à ses clients américains de payer en bitcoins. Ils devront toutefois le faire en passant par un intermédiaire, Coinbase, qui versera des dollars au vendeur de matériel informatique.

L'annonce est encore plus spectaculaire que lorsqu'il s'agissait du site e-commerce américain Overstock, qui avait annoncé en début d'année son acceptation des Bitcoins, avec l'équivalent de plus de 100 000 euros de chiffre d'affaires généré en une seule journée. Sorti du marché boursier à la fin de l'année pour ne plus avoir à rendre de compte en public à ses investisseurs, le géant du matériel informatique Dell a annoncé vendredi qu'il se mettait à accepter les paiements en Bitcoins.

Pour ne prendre aucun risque quant à la grande volatilité de la monnaie virtuelle, les paiements seront traités à travers la plateforme Coinbase. Les prix restent ainsi libellés en dollars, les acheteurs paieront leur commande sur Coinbase qui s'occupe de la conversion en Bitcoins, et Coinbase rétrocédera des dollars à l'entreprise reprise en main par Michael Dell.

"Au jour d'aujourd'hui, Dell est la plus grande entreprise de commerce à accepter officiellement Bitcoin, avec près de 60 milliards de dollars de ventes annuelles", se réjouit Coinbase dans un communiqué.

Dans un premier temps, les Bitcoins ne seront acceptés que pour les commandes passées aux Etats-Unis.

Une telle méthode serait a priori impossible en France, étant donnée l'action judiciaire menée par la Banque de France, qui estime que les intermédiaires comme Coinbase devraient suivre les règles très strictes d'encadrement des activités bancaires. Un rapport remis par la cellule Tracfin au ministre des finances Michel Sapin a pour sa part proposé d'encadrer les transactions en bitcoins, notamment en plafonnant les paiements comme c'est le cas pour les achats en liquide.

"Bitcoin est une nouvelle option de paiement destinée à offrir davantage de flexibilité pour les clients", considère pour sa part Dell. "Les paiements en Bitcoins peuvent être réalisés facilement de n'importe où dans le monde et offrent des coûts de traitement des paiement réduits".

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.