Le gouvernement a pris un décret pour exiger l’extinction de toute publicité lumineuse, éclairée ou numérique, en cas de situation critique sur le réseau électrique français.

Les publicités et les enseignes lumineuses n’ont plus le droit d’être actives la nuit, entre une et six heures du matin. Mais en cas de vive tension sur le réseau électrique, le gouvernement se donne un levier d’action supplémentaire : il pourra imposer une extinction générale de ces éclairages, numériques ou non, y compris en journée.

Extinction générale en cas de signal rouge

Un décret en ce sens a été publié au Journal officiel le 17 octobre, avec une entrée en application le 18. Contrairement au précédent texte, il n’y a plus ici de conditions d’horaire. Le déclenchement de l’extinction utilise un autre critère, celui du signal « Ecowatt rouge » de RTE, le gestionnaire chargé d’assurer le transport de l’électricité dans le pays.

Le mécanisme Ecowatt fonctionne comme une météo du courant. Il existe d’ailleurs un service sur inscription permettant de recevoir des alertes en cas de risque de coupure dans sa région. Ces notifications envoyées par SMS demanderont à tous les particuliers concernés de lever le pied sur l’utilisation de leurs appareils pour aller la charge sur le réseau électrique.

publicité panneau
Un panneau publicitaire. // Source : JCDecaux

À la mi-octobre, le signal Ecowatt est vert, ce qui signifie que la consommation est jugée raisonnable. Les deux autres seuils sont orange et rouge. Au niveau rouge, « il n’y a pas assez d’électricité pour couvrir tous les besoins en France. » Dans ce cas, des « coupures locales, maîtrisées et d’une durée maximale de 2h pourraient être organisées. »

Ici, le décret concerne les publicités numériques et celles dont le fonctionnement ou l’éclairage est pilotable à distance. Certaines publicités ne sont pas encore incluses : elles le seront à compter du 1er juin 2023. La mesure inclut aussi les affichages « situés à l’intérieur d’un local lorsque leur emplacement les rend visibles depuis la voie publique. »

C’est vraisemblablement en journée que l’ecowatt rouge risque de se déclencher et, donc, d’entraîner la coupure de toute publicité lumineuse, éclairée ou numérique. En effet, RTE identifie deux moments de tension : le matin entre 8h et 13h et le soir entre 18h et 20h. Cela s’explique par l’activation de nombreux appareils en même temps, notamment ceux pour la cuisson.