Les producteurs du film complotiste Hold Up ont réuni plus de 100 000 euros pour leur nouveau projet sur la plateforme de financement participatif. Tout porte à croire que Tipeee devrait, à nouveau, les aider à se financer.

111 242 euros : c’est la somme récoltée en quelques mois par le projet Citizen Light sur Tipeee, la plateforme française de financement collaboratif. La période de financement s’est terminée le 30 septembre, et c’est un succès qui a dépassé l’objectif de base, fixé à 100 000 euros. Plus de 2 700 personnes ont effectué un don.

Citizen Light, qui est présenté comme une agence de presse, n’est pas un projet comme les autres : il a été lancé par Armel Joubert des Ouches, un ancien journaliste de TF1 ayant depuis fait un passage par le site d’extrême droite Reinformation.tv, et Pierre Barnérias, connu pour avoir réalisé le film complotiste sur le covid Hold Up.

Il suffit de regarder la vidéo de présentation du projet sur sa page Tipeee pour comprendre les thématiques abordées par Citizen Light : le covid et les vaccins.

Qu’est-ce que le projet Citizen Light ?

Sur Twitter, les deux fondateurs du projet, Pierre Barnérias et Armel Joubert des Ouches, se félicitaient déjà le 18 septembre d’avoir atteint leur but. Ils ont depuis encore augmenté leurs gains, qui leur permettront de faire vivre le projet « pendant au moins 6 mois, d’embaucher 3 journalistes et de produire des articles et des vidéos », comme il est expliqué sur leur page Tipeee.

Le projet Citizen Light aurait pour but « d’amener une information juste », et « d’éviter la censure », selon son site. Plus spécifiquement, Citizen Light va proposer à ses contributeurs de devenir des « citoyens reporters » : la rédaction se basera sur des informations envoyées par les lecteurs, et les vérifiera avant de les publier.

On trouve d’ores et déjà des reportages publiés sur le site, qui donnent le ton des prochains articles à venir : une vidéo hommage à Luc Montagnier, un très polémique militant anti-vaccin; et un reportage sur les récentes pénuries alimentaires, qui seraient selon le réalisateur « la nouvelle arme des mondialistes ».

Citizen Light permet également de regarder sur son site Hold On et Hold Out, les deux suites de Hold Up, qui continuent de parler d’une « pandémie savamment orchestrée » et de nier l’efficacité des vaccins dans la lutte contre le Covid.

Contactée et relancée à plusieurs reprises, l’entreprise Tipeee n’a jamais répondu à nos mails, ni à nos questions concernant le versement de l’argent. Pierre Barnérias, que nous avons également joint par téléphone, n’a pas souhaité répondre à nos questions. « Je ne parle plus aux journalistes », nous a-t-il déclaré. « Aujourd’hui, il n’y a plus de journalistes de toute façon. »

Tipeee va-t-elle à nouveau financer des propos anti-vaccins ?

Tout laisse à penser que le futur contenu de Citizen Light ressemblerait à ceux déjà produits, et reprendrait les théories complotistes sur le vaccin et la pandémie de covid. Il semblerait également que Tipeee s’apprête, à nouveau, à reverser de l’argent à un projet complotiste.

Citizen Light diffuse Hold On, la suite du film complotiste Hold Up // Source : Citizen Light / Montage Numerama
Citizen Light diffuse Hold On, la suite du film complotiste Hold Up // Source : Citizen Light / Montage Numerama

L’entreprise n’a jamais fait de déclaration qui pourrait laisser penser le contraire, ni déposé de message d’avertissement sur la page de Citizen Light — ce qu’elle avait fait par le passé. Selon les conditions d’utilisation de Tipeee, les créateurs « les Tips sont versés au créateur 14 jours après la date de fin de collecte [du projet]. » La campagne de financement s’étant terminée le 30 septembre, les producteurs devraient toucher l’argent fin octobre.

Comment Tipeee avait aidé Hold Up à se financer en 2020

En 2020, au moment de la sortie de Hold Up, les plateformes de financement participatif ayant permis au film d’exister s’étaient retrouvées dans un bel embarras. Ulule, grâce à qui Hold Up avait reçu plus de 182 000 euros, avait choisi de reverser la commission touchée à « une association de défense de l’information ». Sur Tipeee, où Hold Up avait récolté 150 000 euros, le discours avait été différent : pendant un temps, la plateforme n’était pas sûre de reverser l’argent récolté.

Une fenêtre pop-up s'affiche sur le Tipeee de la société Tprod // Source : Capture d'écran du 13 novembre 2020
Une fenêtre pop-up s’affiche sur le Tipeee de la société Tprod // Source : Capture d’écran du 13 novembre 2020

Peu de temps après la sortie du film, Tipeee avait annoncé attendre des retours du « gouvernement » et de « plusieurs organismes compétents » pour savoir quoi faire. « En fonction de ces retours, nous pourrions procéder à la clôture de la page et au remboursement des contributions », avait expliqué la plateforme, qui avait même affiché un message d’avertissement sur la page du projet.

Finalement, Tipeee avait bien reversé les fonds à Hold Up, comme l’avait révélé Numerama — une décision que le fondateur de la plateforme a « assumée », mais qui a fait polémique. Il a depuis été embauché par TF1 pour être le directeur de la Star Academy, l’émission culte de télé-réalité que la chaîne a décidé de faire revivre cet automne 2022.