Une utilisatrice de Wikipedia en chinois a créé ou modifié près de 300 articles sur l’histoire de la Russie. Toutes ces interventions sur l’encyclopédie en ligne étaient fausses.

Sur Wikipedia, les vandalismes sont, malheureusement, une chose assez fréquente. Que ce soit pour caviarder les pages de personnalités politiques à l’approche d’élection, pour favoriser Éric Zemmour, pour faire disparaître des informations compromettantes, ou encore pour manipuler les informations selon une vision politique, les pages de l’encyclopédie en ligne sont régulièrement modifiées par des personnes malintentionnées.

Il est plus rare que des informations falsifiées soient ajoutées à Wikipedia par ennui. Pourtant, c’est bien ce qui est arrivé à Wikipedia en chinois, et ce depuis 2010, selon le site Sixth Tones. Pendant plus de 10 ans, une utilisatrice a créé 206 articles et a modifié une centaine d’autres portant sur l’histoire de Russie, dans lesquels la plupart des informations étaient complètement inventées, comme s’en est rendu compte Vice, dans un article publié le 13 juillet. Un travail de fraude impressionnant, qui est longtemps resté inaperçu, et qui a même parfois été récompensé.

wiki chinois (1)
Wikipedia en chinois a été trompé pendant des années // Source : Numerama

De fausses batailles et des livres qui n’existent pas

La supercherie a été révélée par Yifan, un écrivain chinois, dans une publication sur Zhihu, un populaire site chinois similaire à Quora — publication qui a ensuite été repérée par Vice. Yifan s’est rendu compte par hasard du problème en lisant un article dédié à une mine d’argent située en Russie, rédigé par une certaine Zhemao, alors qu’il faisait des recherches pour un livre. Très intéressé par le sujet, il a mentionné l’histoire à des connaissances russophones, qui se sont rendu compte d’irrégularités. Yifan a par la suite tenté de vérifier les sources de l’article, avant de se rendre compte qu’elles avaient été inventées.

Un groupe de contributeurs de Wikipedia en chinois a ensuite commencé à enquêter sur les articles créés ou modifiés par Zhemao, et s’est rendu compte de l’ampleur de la manipulation. En tout, Zhemao a contribué à plus de 300 articles, en créant certains de toutes pièces. L’un de ces articles les plus imposants détaille trois soulèvements Tartar, qui auraient eu lieu au 17e siècle, et qui auraient eu un impact très important sur la Russie. L’article contient même une carte, entièrement fabriquée par Zhemao.

Zhemao a également manipulé un article sur la déportation de Chinois dans l’Union soviétique dans les années 1920 et 1930 — un article tellement complet et précis qu’il a été traduit dans plusieurs autres langes, comme l’anglais, l’arabe et même le russe, disséminant ainsi les mensonges dans d’autres éditions de Wikipedia.

Du vandalisme par ennui

Zhemao aurait utilisé plusieurs comptes pour faire les modifications, et se faisait passer pour la fille d’un diplomate chinois en Russie, mariée à un Russe, et possédant un diplôme d’une université moscovite. En réalité, Zhemao est une femme au foyer chinoise, a-t-elle expliqué dans une lettre d’excuses après les révélations sur sa supercherie.

Elle explique également avoir commencé son activité de façon presque innocente : souvent seule chez elle, elle aurait essayé de lire des articles sur la Russie dans leur langue originale, sans tout comprendre, et en utilisant un traducteur automatique. Elle aurait simplement « rempli » les parties qu’elles ne comprenaient pas en inventant des évènements — une activité qui l’a amené à écrire des dizaines de milliers de signes.

Capture d’écran 2022-07-14 à 15.25.50
La page sur la Russie de Wikipedia en chinois — cette page ne figure pas dans la liste de celles modifiées par Zhemao, pour l’instant // Source : Capture d’écran Numerama

Le dommage fait à l’encyclopédie est énorme — et son étendue n’est pas encore totalement claire, les administrateurs continuant de trouver des articles que Zhemao ou d’autres comptes lui appartenant auraient modifiés. « Le contenu qu’elle a écrit est de très bonne qualité, et les pages étaient connectées entre elles, créant tout un écosystème indépendant », a expliqué à Vice le modérateur Yip. En somme « Zhemao a réussi à elle seule à trouver une nouvelle façon d’ébranler Wikipedia ».

Zhemao et tous ses autres comptes ont été bannis, mais leurs actions se feront certainement sentir pendant encore longtemps, et la réputation de Wikipedia en chinois risque d’en pâtir. L’encyclopédie en ligne a déjà rencontré de sérieux problèmes de manipulation par le passé. En septembre 2021, il a été révélé qu’un groupe d’une vingtaine d’utilisateurs et d’administrateurs avait été définitivement banni après une « tentative d’infiltration ». Le but du groupe était de prendre le contrôle de Wikipedia en chinois, et de faire en sorte de valoriser les idées, la politique et les actions de la République Populaire de Chine, « de toutes les manières possibles ». Cependant, les actes de vandalisme accomplis par Zhemao, qui ne relèvent pas de la mission politique mais qui ont été accomplis pour tromper l’ennui, sont une première sur l’encyclopédie.