Le président américain Joe Biden va remettre au défunt Steve Jobs, le fondateur d’Apple, la médaille présidentielle de la Liberté à titre posthume, le 7 juillet prochain. C’est la plus haute distinction civile donnée par les États-Unis.

Dans un communiqué partagé par la Maison Blanche le 1 juillet 2022, Joe Biden, le président américain, a annoncé remettre la médaille présidentielle de la Liberté à Steve Jobs, le fondateur d’Apple, le 7 juillet prochain. Ce titre posthume de la liberté lui sera décerné pour son rôle important dans « l’évolution de la communication à travers le monde » ainsi que « la transformation des industries de l’informatique, de la musique, du cinéma et du réseau sans fil. »

Steve Jobs honoré à titre posthume

La médaille présidentielle de la liberté est la plus haute distinction civile de la nation aux États-Unis. Elle est décernée aux personnes qui ont « contribué de manière exemplaire à la prospérité, aux valeurs ou à la sécurité du pays, ainsi qu’à la paix dans le monde », comme le cite la Maison Blanche dans de son communiqué. Steve Jobs est décédé le 5 octobre 2011 à l’âge de 56 ans, après un long combat contre le cancer du pancréas. 

apple_iphone_jobs
Steve Jobs lors de la présentation du premier iPhone en 2007 // Source : Capture YouTube

Selon les informations officielles fournies par la Maison Blanche, Steve Jobs recevra la médaille à titre posthume le 7 juillet prochain. C’est une récompense due à son rôle important et son influence dans l’industrie des nouvelles technologies. Il sera également honoré pour « sa vision, sa créativité et son imagination qui lui ont permis de révolutionner différents domaines, notamment celui de la communication. »

Steve Jobs ne sera pas le seul à recevoir la médaille présidentielle de la Liberté à titre posthume le 7 juillet prochain. En effet, d’autres célébrités, aujourd’hui décédées, recevront cette récompense. Ce sera le cas notamment de John McCain, ancien sénateur et héros américain, mort en 2018.