Apple a supprimé une application dédiée à BitTorrent que son développeur avait réussi à faire passer sur l'App Store en ne parlant jamais du protocole P2P.

Lundi, nous rapportions la validation sur l’App Store de l’application IS Drive, qui permet à ses utilisateurs de contrôler à distance avec leur iPhone des téléchargements de fichiers sur BitTorrent. Il suffisait de copier-coller l’URL d’un fichier .torrent, et l’application permettait de télécharger le contenu par le protocole http une fois le transfert terminé, grâce à un service fourni par ImageShack. Vierge de tout vocabulaire explicite lié à BitTorrent, le logiciel était passé entre les mailles du filet de la censure imposée par Apple. La firme de Cupertino avait jusqu’à présent toujours rejeté les applications liées à BitTorrent au motif que « cette catégorie d’applications est souvent utilisée dans le but de violer les droits des tiers« .

Nous terminions alors l’article sur une expectative : « Reste à voir s’il s’agit juste d’une question de vocabulaire pour Apple, ou si la firme n’avait pas tout à fait compris à quoi servait l’application. Seul l’avenir d’IS Drive sur l’App Store nous le dira« .

Il nous l’a dit, deux jours plus tard.

Apple a supprimé IS Drive de l’App Store, persistant à présumer que ses clients intéressés par BitTorrent sont des pirates, quand bien même (entre autres) Wikipedia l’utilise désormais pour distribuer ses vidéos HD.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo