Dmitri Rogozine, un proche de Vladimir Poutine et chef de l’agence spatiale russe, a publié un long texte dans lequel il déclare que le patron de Starlink devra « répondre pour son aide apportée » aux forces armées ukrainiennes.

« Si je meurs dans de mystérieuses circonstances, j’ai été heureux de vous connaitre », a ironiquement tweeté Elon Musk ce 9 mai. Le sulfureux milliardaire a été pris à parti par Dmitri Rogozine, le chef de l’agence spatiale russe, dans une publication sur sa chaîne Telegram personnelle. Il a publié un long message dans lequel il reproche au patron de Starlink d’avoir aidé les forces armées ukrainiennes de Marioupol qu’il qualifie de Nazis – selon la propagande du Kremlin – en fournissant des kits de connexions au réseau satellite de l’entreprise.

« Selon nos informations, la livraison et le transfert aux forces armées ukrainiennes des boîtiers de réception et de transmission Internet de Starlink ont été effectués par le Pentagone. Ainsi, Elon Musk a participé à l’approvisionnement des forces fascistes en Ukraine en matériel de communication militaire. Et tu devras répondre de tes actes comme un adulte, Elon, peu importe à quel point tu joues l’idiot. »

Elon Musk a publié la traduction du message sur son compte Twitter ajoutant que « le terme de Nazi ne signifie pas ce qu’il [Dmitri Rogozine] semble croire

Une aide dès le début de l’invasion

20220509_142935
Le message contre Musk de Dmitri Rogozine, le chef de l’agence spatiale russe, sur sa chaine Telegram. Source : Numerama

Elon Musk a décidé très tôt d’apporter son aide à l’Ukraine. Deux jours seulement après le début de l’invasion russe – le 24 février dernier – Mykhailo Fedorov le ministre ukrainien du numérique interpelle le patron de Starlink sur Twitter pour qu’il mobilise son réseau afin que le pays maintienne une connexion internet. Elon Musk répond favorablement dans la foulée et les images des premières antennes sont partagées quelques jours plus tard.

Les médias britanniques ont également rapporté que le réseau Starlink aidait l’unité militaire ukrainienne spécialisée dans les drones à piloter des appareils utilisés contre l’armée russe. Des images de soldats volontaires étrangers montrent également que Starlink est utilisée par l’armée.

Le Washington Post a indiqué que près d’un tiers sur les 5 000 kit de connexions fournis à l’Ukraine ont été financés par le gouvernement américain.

Dmitri Rogozine déclare que Elon Musk devra « y répondre comme un adulte pour son aide ». Le chef de l’agence spatiale russe a pour habitude de lancer des menaces sulfureuses. Ce politicien proche de Vladimir Poutine est d’ailleurs suivi par plus de 80 000 personnes sur chaine Telegram.

Juste après avoir publié son post sur Elon Musk, Dmitri Rogozine déclare dans un long texte « qu’en cas de guerre nucléaire, la Russie pourrait détruire tous les pays de l’OTAN en une demie-heure » mais « pour ne pas affecter toute la terre […] nous devons vaincre l’OTAN de manière conventionnelle ».

Rien ne porte à croire que tout cela effraie Elon Musk.