Un site de Wagner est en panne après une cyberattaque lancée par des hacktivistes russes. C’est la première fois que les hackers russes ciblent le groupe de mercenaires.

La bataille entre le pouvoir russe et Wagner continue dans le cyberespace. Ce 26 juin, l’entreprise française de cybersécurité Sekoia signale sur Twitter que le collectif d’hacktivistes ultranationaliste russe Noname057(16) a lancé des cyberattaques contre les sites du groupe de mercenaires Wagner dirigé par le chef de guerre Evguéni Prigojine.

Les sites de wagner2022[.]ru et wagnercentr[.]ru, seraient tous deux tombés en panne suite à une attaque DDoS, aussi appelé attaque par déni de service. Ce procédé consiste à lancer des vagues de connexion dirigées simultanément vers une plateforme précise, jusqu’à la faire tomber en panne. Wagnercentr[.]ru, le site vitrine de Wagner, est toujours en panne ce midi 26 juin.

« L'accès au site est temporairement restreint par le propriétaire de la ressource Web » // Source : Numerama
« L’accès au site est temporairement restreint par le propriétaire de la ressource Web » peut-on lire sur le site de Wagner. // Source : Numerama

Sekoia précise que c’est la première fois qu’une telle attaque est répertoriée contre Wagner. Par ailleurs, le groupe de hackers russes n’a pas communiqué publiquement sur cette attaque, contrairement à son habitude. Les hacktivistes ont utilisé l’outil de cyberattaque par DDoS, mis à disposition par Noname057(16), DDosia.

Contacté par Numerama, Amaury, analyste CTI (équipe TDR ) chez Sekoia, indique que son entreprise « a développé un outil permettant récupérer la liste des cibles indiquée sur l’infrastructure de NoName057(16) ». Cela leur permet « de suivre le ciblage de manière automatisée, et ce, même s’ils ne le revendiquent pas publiquement ».

Sur le canal Telegram, les administrateurs appellent à la solidarité avec le Kremlin et déclarent : « Mes amis, nous voyons vos questions et nous y répondons par une seule phrase : hier, nous avons chassé les traîtres. Et rappelez-vous : ils ont besoin de grands bouleversements, et nous avons besoin de la Grande Russie ! En avant vers la victoire. »

Un alignement sur le Kremlin

Noname057(16) est l’un des groupes les plus actifs dans le harcèlement des sites européens et américains. Ce collectif est considéré comme soutenu par le Kremlin et s’attaque à tous les ennemis désignés du pouvoir russe. Ils sont connus en France pour avoir mis en panne le site de l’Assemblée nationale. Rappelons que ces attaques n’ont pas d’effet destructeur : il s’agit d’abord de perturbation et de message symboliques.

La cyberattaque contre Wagner confirme que ces groupes d’hacktivistes s’alignent sur la politique du Kremlin. Le groupe de mercenaires, auteurs de nombreux crimes et assassinats, a pris les armes contre Vladimir Poutine le 23 juin, détruisant plusieurs hélicoptères et un avion russe. La colonne de blindés de Wagner s’est finalement arrêtée aux portes de Moscou, après un prétendu accord entre le dirigeant russe et Evguéni Prigojine. Ces attaques DDoS démontrent que l’histoire n’est pas terminée.


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !