Les développeurs ukrainiens du jeu Stalker 2 demandent à leur communauté de ne pas partager les fichiers dérobés par des hackers russes. Ces derniers s’en prennent au studio, depuis l’invasion de l’Ukraine par la Russie.

Les développeurs de Stalker 2 en appellent à la solidarité de leur communauté. Dans un tweet publié ce 1er juin le studio ukrainien GSC Game World demande à ses fans de ne pas partager les premières versions test de leur titre tant attendu. De nombreux fichiers du jeu ont fuité après que des hackers russes ont piraté l’entreprise. Selon le studio, ces attaques durent depuis le début de l’invasion de leur pays par la Russie en février 2022. GSC Game World a confirmé pour la première fois qu’il était la cible de pirates en mars dernier, lorsqu’il a révélé que la société était menacée de chantage pour avoir refusé de vendre le jeu en Russie. Les malfaiteurs étaient parvenus à dérober les identifiants d’un développeur et ont commencé à extraire les données sensibles.

Les hackers ont fini par faire fuiter le jeu. Sur divers forums, des fils de discussion apparaissent avec des utilisateurs anonymes qui partagent des captures d’écran du jeu. On y voit des menus, des environnements, des armes et des éléments de l’interface utilisateur. Beaucoup de ces éléments ne sont qu’encore des interfaces en développement et ne représentent pas la version définitive.

Le titre du second opus est renommé Heart of Chornobyl pour refléter l'orthographe ukrainienne du mot. // Source : Stalker 2
Le titre du second opus est renommé Heart of Chornobyl pour refléter l’orthographe ukrainienne du mot. // Source : Stalker 2

Une sortie toujours prévue pour 2023

En plus de refuser de vendre le jeu chez le voisin belliqueux, le studio fait régulièrement des dons à l’armée ukrainienne. « Nous sommes une entreprise ukrainienne et comme la plupart des Ukrainiens, nous avons vécu beaucoup de choses bien plus terrifiantes : des maisons détruites, des vies ruinées et la mort de nos proches. Les tentatives de chantage ou d’intimidation sont totalement vaines », écrivaient les dirigeants.

Les fans du jeu attendent la sortie du second opus depuis 2007. Le titre plonge les joueurs et joueuses dans l’univers de la zone interdite de la célèbre centrale de Tchernobyl, poussant le joueur à découvrir et lutter contre différentes anomalies provoquées par l’explosion du réacteur. La sortie du jeu est confirmée pour 2023, mais les perturbations empêchent pour l’instant d’avoir plus de précisions.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !