La société d’antivirus McAfee a repéré une douzaine d’apps frauduleuses dissimulant un adware. Ce logiciel permettait de diffuser des publicités à chaque fois que l’utilisateur lançait une application.

Attention aux applications de nettoyage que vous téléchargez. McAfee, l’entreprise spécialisée dans les antivirus, a publié un rapport ce 28 juillet 2022 sur une douzaine d’outils, disponibles gratuitement sur Google Play, qui dissimulaient des adwares. Ces logiciels malveillants génèrent en masse des publicités indésirables et intrusives sur les smartphones.

Toutes ces applications faisaient l’objet d’une campagne de promotion agressive sur Facebook, qui avait porté ses fruits, puisqu’au total, elles ont été téléchargées plus de 7 millions de fois. Une fois ces apps installées, les utilisateurs étaient harcelés par des publicités soudaines et intempestives. Pire, pour éviter d’être supprimées, les apps frauduleuses changeaient d’icônes et de noms automatiquement, copiant même l’icône de Google Play.

Des applications à supprimer

Les publicités étaient lancées à chaque fois que l’utilisateur se rendait sur une application. Ainsi, on pouvait croire que d’autres outils étaient responsables des vidéos automatiquement générées.

icon-change
L’app Easy Cleaner copie ici l’icône de Google Play pour se camoufler dans l’interface. // Source : McAfee

La majorité des téléchargements provenaient du Japon, de la Corée du Sud et du Brésil. Néanmoins, ces logiciels ont été installés par des utilisateurs Android un peu partout dans le monde. Google Play a supprimé toutes les applications en question de sa plateforme, mais il convient de les effacer manuellement sur son smartphone. La liste des applis déguisées ci-dessous :

  • Junk Cleaner
  • EasyCleaner
  • Power Doctor
  • Super Clean
  • Full Clean -Clean Cache
  • Fingertip Cleaner
  • Quick Cleaner
  • Keep Clean
  • Windy Clean
  • Carpet Clean
  • Cool Clean
  • Strong Clean
  • Meteor Clean

Pour autant, ne vous privez pas de télécharger des applications de nettoyage. L’essentiel est de bien vérifier les avis des utilisateurs, mais aussi de se rendre sur le site du développeur de l’outil.