Google a reçu de vives critiques après avoir modifié sa manière de présenter les résultats de recherche sur desktop. Les pubs y sont de moins en moins repérables.

Google a entendu les critiques et cherche désormais des solutions pour satisfaire ses utilisateurs. « Nous avons pris conscience de vos retours sur notre dernière mise à jour », a déclaré l’entreprise dans une série de tweets publiés le 24 janvier 2020, « Nous cherchons toujours à rendre meilleur notre Google Search, alors nous allons tester d’autres types de placement pour les icônes. »

Ces icônes, justement, contribuent largement à rendre flous les résultats de recherche. L’an dernier, Google avait entériné cette grosse modification de son interface sur mobile : depuis mai 2019, il y a désormais, pour chaque site, une petite icône qui s’affiche à gauche du nom du site web. Jusqu’ici, rien de problématique. Mais c’est pour les publicités que ça se gâte : tous les sites qui ont payé pour se situer au sommet des résultats de recherches ont eux aussi une icône, résumée à quelques lettres : Ad, ou Annonce.

Or ces icônes sont assez proches de celles des autres sites, qui, eux, n’ont pas payé. Du coup, « tout ressemble à une publicité », a noté le journaliste Craig Mod. C’est cette présentation, déjà en place sur mobile, que Google a importé récemment sur desktop, et qui a soulevé un grand nombre de critiques.

Les publicités dans Google sont de plus en plus difficiles à repérer

De plus, le fait que l’étiquette « Annonce » soit simplement apposée en noir et en gras pose aussi question, car cela montre combien Google se dirige, années après années, vers des publicités toujours mieux insérées dans ses résultats de recherche, et donc moins faciles à distinguer.

Résultats d’une recherche « mutuelle » le 25 janvier 2020

Sur cette timeline impressionnante réalisée par le site Searchengineland, on voit l’évolution très nette de la manière dont les résultats sponsorisés sont peu à peu rendus moins différenciables des résultats « organiques ». Il y a quelques années encore, un résultat sponsorisé était soit mis en avant par une grosse icône jaune, soit carrément par un fond d’une autre couleur, pour que les internautes puissent être au courant de ce sur quoi ils cliquent.

Or il n’échappera à personne que Google est une multinationale qui gagne de l’argent grâce à la publicité — elle pesait 88 % de son chiffre d’affaires en 2017. Le fait que l’entreprise se dirige vers toujours moins de transparence pose ainsi évidemment question, surtout au vu de sa position de super-leader sur le marché des moteurs de recherche.

searchengineland

Google a, depuis le 24 janvier, déjà commencé à tester d’autres présentation des résultats de recherche, notamment en supprimant complètement les icônes pour tous les sites, sauf pour les publicités. À vue de nez, le résultat reste quand même très uniforme : le mot Annonce, en noir et gras, se fond de plus en plus dans le décor.

Résultats recherches « maison location » sur Google le 25 janvier 2020

Partager sur les réseaux sociaux