Xavier Niel a fait partie d'un groupe d'investisseurs décidés à soutenir financièrement Molotov, un service qui permet de voir des chaînes de télévision via une application dédiée. La contribution du fondateur de Free s'élèverait à 30 millions d'euros.

Ce n’est pas 15 millions d’euros, mais 30 millions que Xavier Niel a investis dans Molotov, selon une information de La Lettre A. Un soutien financier important, qui s’avère être un véritable « plan de sauvetage » pour la startup. L’investissement n’est en réalité pas récent : il date de l’été dernier, après approbation d’une majorité d’actionnaires lors de l’assemblée générale du groupe, et validation du tribunal de commerce.

Les sommes ne sont pas officiellement confirmées, mais le montant qui est avancé traduit l’intérêt du fondateur de Iliad, la maison-mère de Free, pour le jeune service de distribution de chaînes de télévision sur Internet. En novembre 2019, lors d’un entretien au Figaro, le fondateur de Molotov mentionnait un accord de financement pour les deux prochaines années.

200 000 abonnés revendiqués

L’intéressé ajoutait que Xavier Niel n’était pas le seul à être dans la boucle : deux autres investisseurs, TDF et Idinvest, ont aussi mis la main à la poche pour renflouer l’entreprise qui compte environ 200 000 abonnés. Le nombre d’utilisateurs est néanmoins beaucoup plus étendu (il est question de 10 millions de personnes), mais ce qu’il recouvre n’est pas précisé. Il englobe sans doute aussi des usagers se servant très peu, ou plus, de la plate-forme.

Et d’acquisition par un autre groupe, il n’en est plus question. La levée de fonds sert à « garder notre indépendance et atteindre l’équilibre financier », affirme Jean- David Blanc, le fondateur de la startup. Ces derniers mois, deux pistes de rachat étaient explorées : celle d’un rapprochement avec Altice, la maison-mère de SFR, et d’une acquisition par TF1, M6 et France Télévisions.

Partager sur les réseaux sociaux