J.J. Abrams vient de signer un gros contrat avec WarnerMedia. S'il ne travaillera pas uniquement pour HBO Max, c'est une très bonne nouvelle pour la future plateforme de SVOD pour s'imposer face à d'autres Disney+ ou Netflix.

J.J. Abrams est un des grands noms que toutes les plateformes de SVOD rêveraient de voir accolé à leur marque. C’est HBO Max, le future service de WarnerMedia, qui peut désormais s’en vanter. Le réalisateur de renom (Alias, Lost, Star Trek, Star Wars VII) vient en effet de signer, avec sa femme, co-présidente de leur boîte de production Bad Robots, un accord estimé à 250 millions de dollars avec WarnerMedia, selon les informations du Hollywood Reporter du 12 septembre.

«  Abrams sera censé créer des films exclusifs pour WarnerMedia », souligne le média. Le réalisateur pourra tout de même mener à bien les projets qu’il a en cours, notamment avec Paramount, ainsi que tenir ses engagements sur Star Wars IX, qui sortira en décembre 2019.

JJ Abrams // Source : Wikimedia Commons/Dick Thomas Johnson

Tout le monde voulait signer J.J. Abrams

La société de production Bad Robots (qui fait notamment Westworld sur HBO) était lorgnée par de nombreuses multinationales de la vidéo tels que Disney, Apple ou Netflix, mais aussi des géants média comme Comcast et Sony. Cela fait quelques années maintenant que ces acteurs essaient de signer les talents les plus reconnus pour s’assurer la production de nombreux contenus originaux.

Netflix a ainsi sécurisé Shonda Rhimes (Grey’s Anatomy, How to get away with murder) pour 150 millions de dollars, puis Ryan Murphy (American Horror Story, Glee) pour 300 millions, tandis qu’Amazon a signé Robert Kirkman (The Walking Dead) et Apple a récemment annoncé son partenariat avec Oprah Winfrey. Warner, de son côté, avait aussi déjà scellé en début d’année un partenariat avec Mindy Kaling (The Mindy Project).

WarnerMedia a plus d’une corde à son arc avec HBO Max, la plateforme de vidéo à la demande par abonnement (SVOD) que le groupe média prépare pour le quatrième trimestre (financier) de 2019. En plus d’héberger de nombreux contenus froids cultes comme Game of Thrones et Friendselle devrait aussi proposer des films et séries originales. C’est là que le nom de J.J. Abrams prend toute son importance.

Le futur logo de la plateforme HBO Max. // Source : Warner / HBO Max

Il n’est pas dit que le réalisateur américain produira uniquement des contenus exclusifs pour HBO Max (le deal entre Bad Robots et Warner s’étend bien plus loin), mais le fait qu’il appartiennent désormais à cette maison n’augure que du bon pour la compétitivité de la future plateforme.

Partager sur les réseaux sociaux