Le manager historique des Beatles, Neil Aspinall, a quitté la société de management Apple Corps qu’il dirigeait, a-t-on appris mercredi. L’ami d’enfance de Paul McCartney et George Harrison avait commencé comme chauffeur pour le groupe de Liverpool avant de prendre les rennes de leur carrière et de gérer jusqu’à cette semaine l’exploitation de leur catalogue. Aspinall est semble-t-il parti volontairement, remplacé par Jeff Jones, un ancien de Sony BMG. Son départ suit néanmoins un échec dans le procès contre Apple Inc. et des critiques contre l’absence du catalogue des Beatles sur les plate-formes de musique en ligne.

En février, Aspinall avait encore confirmé que le plus célèbre boys band du monde (non, ça n’est pas péjoratif…) allait débarquer sur toutes les plate-formes. « Bientôt », promettait-il.

L’arrivée de Jones aux commandes, un spécialiste de la remastérisation, pourrait accélérer les choses et annoncer la sortie de nouvelles compilations tirées des œuvres des Beatles.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.