La messagerie instantanée va tirer sa révérence le 17 juillet. Après vingt ans d'activité, Yahoo Messenger va disparaître, dépassé par les Messenger, WhatsApp et plateformes de réseaux sociaux.

L’ajout de la fonctionnalité gifs en 2015 n’aura pas été suffisant. Ce vendredi 8 juin, l’équipe Yahoo a annoncé la fermeture de son service de messagerie instantanée, Yahoo Messenger. Peu surprenante, cette fermeture prendra effet le 17 juillet 2018, soit d’ici un mois.

Le point final d’une longue chute

Ces dernières années n’ont pas été tendres avec Yahoo. L’entreprise a été fondée en 1995 et a connu son âge d’or entre 2005 et 2010. Par la suite, elle s’est délitée progressivement et a enchaîné les tentatives infructueuses. Aujourd’hui, Yahoo se sépare de sa messagerie instantanée Yahoo Messenger, qui n’aura pas résisté à la concurrence imposée par d’autres applications populaires comme WhatsApp ou Messenger. Yahoo tire donc un trait définitif sur les vingt années de service de Yahoo Messenger, une longévité presque étonnante quand on sait que l’application était depuis longtemps dépassée. Cinq ans plus tôt, en 2013, c’était Windows Live Messenger qui s’inclinait.

Yahoo n’explique pas les raisons exactes de cette fermeture dans son communiqué, mais concède en filigrane avoir loupé le coche du mobile et d’avoir été dépassé par réseaux sociaux : « Le paysage des communications continue de changer, nous nous concentrons pour construire et présenter de nouveaux outils de communication qui correspondent mieux aux besoins du consommateur », indique simplement la société.

Les utilisateurs désirant rapatrier leur historique disposent de six mois pour le faire et devront se rendre à cette adresse. Yahoo ne propose aucun service de substitution, invitant cependant à tester la bêta de Yahoo Squirrel, une application dédiée aux discussions de groupe.

Partager sur les réseaux sociaux