Tesla a encore perdu beaucoup d'argent durant le premier trimestre de l'année 2018. Mais le constructeur promet du vert pour le second semestre.

Tesla n’a jamais enregistré un chiffre d’affaires aussi important. Mais, dans le même temps, il n’a jamais perdu autant d’argent. Durant le premier trimestre de l’année 2018, Tesla a donc généré 3,4 milliards de dollars (+ 26 % par rapport à Q1 2017). Mais cela n’a pas suffi pour dégager un bénéfice et le constructeur a donc perdu 785 millions de dollars (contre 400 millions durant Q1 2017). Pour autant, il reste confiant quant à sa capacité à générer du cash dans un avenir proche et vise même le second semestre pour mettre du vert dans son compte en banque. 

Tesla toujours dans le rouge

Tesla est déficitaire mais Tesla ne s’en fait pas plus que cela. C’est ce qui ressort de son document financier dans lequel il se félicite de sortie la tête de l’eau par rapport à la production de la Model 3, au succès de cette même Model 3 (notamment le taux de satisfaction et la qualité de l’assemblage) et à la demande toujours aussi forte pour la Model S et le Model X. Pour Tesla, l’enjeu est désormais de rendre ces satisfactions rentables pour rassurer les investisseurs et éviter une énième levée de fonds — Elon Musk tient à l’éviter pour le moment.

Preuve que Tesla est confiant pour cette année 2018 démarrant dans un rouge — très rouge –, il s’attend à réduire ses dépenses d’exploitation : de 3,4 milliards de dollars en 2017 à 3 milliards d’ici au 31 décembre. Pour dégager un bénéfice, le géant compte s’appuyer sur des livraisons toujours plus importantes de la Model 3, qui devrait atteindre très bientôt une capacité de production de 5 000 modèles par semaine (d’ici deux mois en théorie). En augmentant les volumes, Tesla augmentera ses marges. Longtemps un boulet, sa voiture la plus abordable pourrait donc bel et bien devenir son salut financier.

Partager sur les réseaux sociaux