Désireux de devenir l'ultime référence dans nos recherches de fichiers gif, Google a racheté Tenor pour un montant encore inconnu.

Les GIF (« Graphics Interchange Format ») n’ont jamais été aussi populaires, et ce n’est pas fini. Mardi 27 mars, Google s’est offert le spécialiste en la matière, l’entreprise Tenor. Avec ce rachat (dont on ignore le montant), l’entreprise de Mountain View veut proposer davantage d’images animées dans la partie Google Images, comme le confirment nos confrères de Techcrunch.

Renverser GIPHY

Et ainsi renverser GIPHY, qui a pour le moment le monopole dans la recherche de GIF. Il faut dire qu’actuellement, Google Images n’est pas la plateforme la plus efficace pour trouver des GIF pertinents, et ce même par le biais de la fonction avancée « Type > Images animées ».

À l’instar de GIPHY et consorts, Tenor permet à ses partenaires d’intégrer directement ses services dans leurs applications. On peut d’ores et déjà l’utiliser dans les applications de Twitter, Facebook Messenger,  Microsoft ou même directement dans le clavier Google GBoard. Et, rachat ou pas, pas question pour Tenor de perdre cette indépendance.

« Tenor continuera à fonctionner comme une marque distincte, et nous sommes impatients d’investir dans sa technologie et ses relations avec ses partenaires en matière de contenu et d’API. Donc, que vous utilisiez le clavier Tenor ou l’un de nos autres produits, vous pouvez vous attendre à en voir beaucoup plus dans votre avenir  », explique Cathy Edwards, directrice de l’ingénierie de Google Images.

Le GIF, vraiment rentable ?

Si le gif attire encore et toujours les investisseurs, reste néanmoins la question de la rentabilité. Dès lors, impossible de ne pas penser au cas Tumblr, racheté en 2013 par le géant Yahoo ! pour un milliard de dollars. Cette dernière misait beaucoup sur la viralité des images animées de la plateforme de microblogging. En vain : Yahoo n’a finalement pas su suffisamment monétiser Tumblr pour véritablement rentabiliser son investissement.

Partager sur les réseaux sociaux