L’artiste britannique Dan Bull revient dans un nouveau clip pour critiquer l’ACTA et le rapport Gallo. Par le passé, le musicien s’était distingué en s’attaquant à l’industrie du disque et à la riposte graduée.

Mise à jour : Depuis une traduction des textes par Fabrice Epelboin, Zest, Mary et CaptainKiller, le Parti Pirate a mis en ligne cette version sous-titrée en français du rap de Dan Bull :

Article du 20 octobre 2010 – Dan Bull est décidément de tous les combats ! On connaissait déjà l’engagement prononcé de l’artiste britannique, qui n’a pas hésité à épingler l’attitude de Lily Allen, à fustiger la riposte graduée britannique ou à tourner en dérision les vieilles inquiétudes de l’industrie du disque. Cette fois, le musicien revient dans un nouveau clip qui attaque l’ACTA et le rapport Gallo.

« J’ai écrit cette chanson après avoir découvert les conséquences terrifiantes de l’ACTA. Je veux que cette vidéo sensibilise les gens et les incite à agir directement, en se joignant à des groupes de pression (comme l’EFF) et en faisant pression sur leurs représentants politiques » nous a-t-il expliqué dans un courrier électronique.

La vidéo, réalisée sans le moindre budget, a été tournée par Russ Houghton sur le navire-musée Golden Hind, dans le district londonien du Southwark. L’occasion pour l’artiste de rajouter une ambiance pirate à sa diatribe musicale contre l’accord commercial anti-contrefaçon et le rapport rédigé par la parlementaire européenne Marielle Gallo.

Pour les plus curieux, sachez que les paroles de la chanson sont disponibles dans la description de la vidéo sur YouTube. Vous pourrez également récupérer le fichier MP3 directement depuis cette page.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !