Critiqué pour avoir censuré les témoignages d'internautes accusant le personnel de certains établissements de viols, TripAdvisor lance un badge censé alerter les utilisateurs sur ce type de risques. Mais la formulation plus que vague de l'avertissement et sa dimension éphémère interrogent sur sa pertinence.

Désormais, sur TripAdvisor, la plateforme qui répertorie les avis de clients sur les hôtels, restaurants et autres lieux de loisirs du monde entier, des « badges » — sous la forme d’encadrés — indiquent aux internautes les établissements jugés à risque, qu’il s’agisse d’agression sexuelle, de problème sanitaire ou de discrimination.

Le site met ainsi rapidement en place la promesse formulée en réponse au scandale provoqué par une longue enquête du Milwaukee Journal Sentinel, publiée le 1er novembre : celle-ci révélait que la plateforme avait supprimé plusieurs commentaires de femmes témoignant avoir été violées dans certains hôtels.

Les premiers badges mis en ligne par TripAdvisor concernent les différents établissements mexicains directement mis en cause, dont le Paraiso Maya de la chaîne hôtelière Iberostar, où l’Américaine Kristie Love affirme avoir été violée en octobre 2009 par un vigile en regagnant sa chambre un soir.

Des badges de 3 mois maximum (renouvelables)

Face à la polémique, TripAdvisor avait justifié la suppression de ce type de commentaires en expliquant que sa politique d’utilisation de l’époque interdisait l’emploi de mots tels que « viol », jugés inappropriés « pour tous les âges ». Une défense d’autant moins convaincante que des accusations de censure ont été recueillies par le Milwaukee Journal Sentinel bien après la mise à jour de cette politique de modération.

Les badges mis en place par TripAdvisor s’appuient autant sur les commentaires de la communauté que sur des actualités relayées dans la presse, comme l’explique Kevin Carter, porte-parole de l’entreprise, au New York Times. « Les badges resteront sur TripAdvisor jusqu’à 3 mois maximum. Toutefois, si les problèmes persistent, nous pourrons prolonger la durée du badge » précise-t-il. Soucieux de ne pas froisser les propriétaires des établissements visés par ce marquage, TripAdvisor précise en outre que ces badges ont une valeur « informative et pas punitive ».

Si la décision de retirer ou de maintenir un badge sera prise par un groupe de salariés, la plateforme assure qu’aucun établissement ne sera retiré du site même si les accusations s’accumulent à son encontre.

Un avertissement très vague

La formulation de l’avertissement affiché par la plateforme sous la forme d’un encadré sur fond rouge reste toutefois particulièrement vague : «  TripAdvisor a eu connaissance de certains événements récents et articles de presse au sujet de cet établissement qui ne reflètent peut-être pas le contenu des avis trouvés sur cette page. C’est pourquoi nous vous suggérons de poursuivre vos recherches pour obtenir plus d’informations sur cet établissement lors de la préparation de voyage. ».

En outre, on peut s’interroger sur la décision de rendre ces badges temporaires : l’absence de nouveaux témoignages au sujet de viols ou de discriminations ne signifie pas nécessairement que ces pratiques ont pris fin.

La plateforme recourait déjà à d’autres types de badge avant cette mise à jour : elle en avait notamment utilisé un pour indiquer que les avis sur l’hôtel Mandala Bay étaient temporairement bloqués lors de la tuerie du 1er octobre à Las Vegas, ou encore pour indiquer qu’un établissement publie de faux avis sur sa page.

Partager sur les réseaux sociaux