L'entreprise sud-coréenne Samsung entend participer pleinement à la course aux voitures autonomes. Après avoir déployé des véhicules de test ces derniers mois, le géant annonce la création d'un fonds de 300 millions de dollars dédié au développement de cette technologie prometteuse.

Samsung a décidé de passer la seconde dans la course aux voitures autonomes. Le constructeur sud-coréen a annoncé, ce jeudi 14 septembre, le lancement d’un fonds d’investissement de 300 millions de dollars dédié « exclusivement au marché automobile ».

Selon l’entreprise, il se concentrera notamment sur « les technologies autonomes et les voitures connectées », ce qui inclut notamment «  les capteurs intelligents » et « l’intelligence artificielle ».

Parallèlement, Samsung va dédier une équipe d’ingénieurs automobiles — de sa filiale Harman — au développement de « technologies cruciales pour parvenir à des véhicules connectés plus sûrs et plus intelligents. » L’entreprise teste déjà des véhicules sur les routes sud-coréennes et californiennes.

CC Dennis M2

Un virage technologique à ne pas rater

Cet investissement conséquent traduit clairement la volonté de Samsung de ne pas rater le virage attendu de la voiture autonome. Ce nouveau créneau n’est pas seulement prisé des constructeurs automobiles comme Nissan, BMW, Ford, Volkswagen ou encore Honda, mais aussi par des entreprises comme Waymo (Google) et des services de VTC tels que Uber — en conflit avec Waymo — et Lyft.

Les États-Unis, clairement favorables à un essor rapide de la technologie, viennent quant à eux de publier leurs mesures pour les voitures autonomes alors que l’Allemagne en élabore les règles éthiques. La plupart des constructeurs misent sur une première commercialisation vers 2020, même si cette date paraît particulièrement optimiste au vu des obstacles juridiques et technologiques qui restent à surmonter.

Partager sur les réseaux sociaux