Le régulateur des télécoms fait le point sur le très haut débit fixe en France, que ce soit du côté des abonnements ou du déploiement.

On connaît désormais les chiffres du déploiement de la fibre optique en France pour le deuxième trimestre 2017. Des chiffres qui sont provisoires, mais qui permettent déjà de renseigner sur l’évolution du très haut débit dans l’Hexagone par rapport à la situation du premier trimestre. Ce n’est que plus tard cette année que l’Arcep pourra donner les statistiques définitives.

En attendant, l’autorité de régulation des télécommunications et des postes signale dans son dernier observatoire que « la croissance du nombre d’accès à très haut débit continue de progresser et cette progression s’intensifie sensiblement ». Selon les mesures arrêtées à la fin juin, l’Arcep comptabilisait 6,2 millions d’abonnements à très haut débit (fibre optique, VDSL2, satellite WiFi, carte SIM 4G à usage fixe…).

C’est la fibre optique qui fait figure de locomotive : « plus de 2,6 millions d’accès sont désormais en fibre optique jusqu’au logement, en croissance de 215 000 en un trimestre », fait remarquer le régulateur. Au premier trimestre 2017, ce nombre était un peu en-dessous de la barre des 2,5 millions. Autre constatation : il y avait plus d’un cinquième des abonnements Internet actif qui était à très haut débit fin juin

La situation au 30 juin 2017 pour les abonnements.

Du côté des déploiements, l’Arcep indique qu’il y a 16,7 millions de logements éligibles au très haut débit (à partir de 30 Mbit/s) et, sur cet ensemble, 12,6 millions le sont à un débit bien supérieur (100 Mbit/s). Concernant les logements raccordés à la fibre, tous atteignent les 100 Mbits/s. Par contre, les logements connectés aux réseaux à terminaison en câble coaxial ou en cuivre peuvent avoir des débits moindres.

Le déploiement ne se fait pas uniquement en zone très dense. Ainsi, l’Arcep note que pour la fibre optique, 10,9 millions de ces 16,7 millions de logements se situent en dehors des zones très denses. Sur cet ensemble, 4,4 millions sont des habitations reliées à un réseau en fibre optique, 1 million sont éligibles via des réseaux d’initiative publique et 3,9 millions sont le sont via  les réseaux à terminaison en câble coaxial.

La situation du déploiement au 30 juin.

Partager sur les réseaux sociaux