Avec son forfait Light, Bouygues veut vous faire croire que 2 Mb/s est un débit suffisant pour les usages contemporains du web mobile. C'est faux.

Bouygues est sûrement très fier de son offre pleine d’euphémismes (et de fautes) proposée depuis ce matin dans la gamme B&You, donc sans engagement. Du côté de l’opérateur, on doit voir que pour un petit sacrifice, soit une connexion data limitée à 2 Mb/s maximum, on a le droit à un petit prix (9,99 €) pour 30 Go de données par mois et des appels et SMS illimités.

Cette offre qui pourra attirer celles et ceux qui n’ont pas une bonne connaissance technique fait bondir les autres : il faut se rendre compte à quoi correspond le petit sacrifice qui limite le débit à 2 Mb/s, soit 250 Ko/s. Bouygues estime que l’enveloppe de 30 Go est confortable pour regarder des vidéos et surfer. C’est vrai, si on parle d’enveloppe, complètement faux si on parle de débit. Ces 2 Mb/s théoriques (donc le débit maximal que Bouygues n’est pas tenu d’atteindre, comme le rappellent nos confrères de FrAndroid) sont inférieurs à un mauvais ADSL 2+.

En d’autres termes, opter pour un tel forfait, ce n’est pas « attendre quelques secondes de plus pour une vidéo ». La page web qui propose le forfait de Bouygues vous semble simple ? Elle pèse 1,6 Mo, ce qui signifie qu’il vous faudra un peu plus de 6 secondes pour la charger. Plusieurs études ont montré qu’un internaute n’avait aucune patience — et à juste titre : on peut citer Akamai qui affirmait déjà en 2006 qu’un temps de chargement supérieur à 4 secondes faisait perdre 33 % des visiteurs ou le New York Times qui, en 2012, estimait qu’un internaute pouvait préférer un site à un autre simplement parce qu’il se chargeait en 250 millisecondes de plus. Ces chiffres datent d’avant la 4G et la généralisation des plans très haut débit.

Nous avons évoqué des pages web, mais n’imaginez pas une seconde regarder tranquillement YouTube, Netflix ou faire une partie de jeu vidéo en ligne en temps réel avec un tel débit. Contrairement à ce que Bouygues avance, les services vidéo ne vont pas vous faire attendre plus longtemps : ils vont adapter la qualité de leur retransmission à votre débit et vous proposer une image horrible par défaut.

N’imaginez pas une seconde regarder tranquillement YouTube ou Netflix

S’il y a bien une chose qu’un humain n’est pas prêt à faire sur le web, c’est attendre. Bouygues ouvre la boîte de Pandore avec ce forfait Light qui, s’il arrive à berner suffisamment de personnes, sera décliné chez les autres opérateurs qui pourraient se dire que les personnes les moins fortunées ne méritent pas une bonne connexion.

Et puis 9,99 €, ce n’est pas donné. On trouve souvent, en promotion, des forfaits 4G complets qui tournent autour de ce prix-là chez tous les opérateurs — sans engagement et parfois, avec une enveloppe européenne. Notre guide des forfaits sans engagement est là pour ça — nous y ajoutons les offres spéciales quand elles arrivent. Et Bouygues en propose plusieurs de très bonne facture.

Partager sur les réseaux sociaux