Les quatre opérateurs proposent aujourd'hui une flopée d'offres sans engagement, adaptées à tous les budgets. Attention pourtant : tous ne se valent pas et les pièges sont nombreux ! Voici un guide complet pour vous aider à vous repérer selon vos besoins.

Comparatif mis à jour le 08 juin 2017.

Ceux qui ont connu les forfaits liés à l’achat d’un téléphone ou d’un smartphone, les prix qui tournaient autour de 50 € pour un service décent, et les conditions d’abonnement qui mariaient le client à un opérateur ne peuvent pas dire que c’était mieux avant. Pour autant, malgré l’arrivée des forfaits sans engagement à prix raisonnable, l’offre n’est toujours pas d’une clarté absolue. Entre les conditions en petits caractères, les offres spéciales, le roaming, le mode modem ou encore, la notion aléatoire d’illimité, les forfaits actuels ne sont pas tous égaux.

Plutôt qu’un guide qui vous présenterait l’intégralité des forfaits en comparaison directe, que vous retrouverez sur FrAndroid, nous avons préféré organiser le nôtre comme le cheminement de pensée qu’un futur client devrait avoir avant de se décider. C’est parti.

Définir un besoin : quel forfait pour quel usage

La première question à se poser peut paraître évidente et, en quelques sortes, conditionne toutes les autres : de quoi avez-vous besoin ? Si vous avez un smartphone, il y a de fortes chances que vous ayez besoin de données mobiles. Exit donc un forfait comme celui de Free à 2 €, qui a plus été pensé pour les appareils d’appoint ou les téléphones qui n’ont pas besoin de connexion data. Le même constat s’applique pour les forfaits Sosh, B&You et RED à 4,99 € par mois : ces forfaits entrée de gamme ont entre 20 Mo et 50 Mo de data — autrement dit rien.

Notez que jusqu’au 15 juin, B&You propose un forfait avec 20 Go de données pour 1,99 € pendant un an. C’est un véritable bon plan, à saisir si vous avez un budget serré

Les très nombreux forfaits B&You par Bouygues

De même, il va falloir se poser des questions sur la quantité de data que vous consommez, mais également sur votre mobilité à l’international. Les offres B&You par Bouygues sont par exemple très nombreuses et certaines n’offrent pas de 4G en Europe. D’autres, comme les bons plans de RED par SFR, n’offrent que 5 Go de données en roaming par an : c’est extrêmement peu.

Pour évaluer votre consommation mensuelle de données, il faut donc peut-être commencer par un sweet spot : comme les forfaits sont sans engagement, vous pourrez changer à tout moment (et encore plus facilement si vous restez chez le même opérateur). Optez donc pour un forfait qui vous offrira entre 15 et 20 Go de données et suivez votre consommation sur un mois : vous pourrez ainsi ajuster le mois suivant.

Pour évaluer votre consommation mensuelle de données, il faut donc peut-être commencer par un sweet spot

Pour définir avec précision votre consommation, les constructeurs redoublent de bêtise et n’affichent pas un format clair par défaut sur tous les OS. Il existe pourtant plusieurs manières de trouver cette information :

  • Sur votre facture. Les opérateurs mentionnent votre consommation mensuelle. Elle peut se trouver dans l’application de l’opérateur.
  • Dans les paramètres d’iOS ou d’Android, vous trouverez un onglet concernant la consommation de données mobiles. Il est souvent mal fait. Sur iOS par exemple, il faut que vous alliez tout en bas du panneau Données cellulaires et que vous touchiez Réinitialiser les statistiques le premier jour de votre abonnement. C’est comme cela que vous définissez la « Période en cours ».
  • Des applications tierces vous permettent de mesurer votre consommation. My Data Manager fait le travail sur iOS et Android.

Quel opérateur a le meilleur réseau ?

Les opérateurs ne sont pas tous égaux en couverture 3G et 4G. L’ANFR fournit un relevé qui permet de faire le point sur le déploiement des antennes 2G, 3G et 4G. L’Arcep, de son côté, a eu la bonne idée de fournir une carte permettant de connaître la couverture globale des quatre opérateurs qui note aussi les débits moyens constatés. On y apprend par exemple le débit moyen descendant des opérateurs, tous réseaux confondus :

  • Orange : 28 mb/s
  • Bouygues : 18 mb/s
  • SFR : 12 mb/s
  • Free Mobile : 12 mb/s

Les opérateurs ne sont pas tous égaux en couverture 3G et 4G

Sur des tests vidéo, le classement reste le même, même si Free Mobile est loin derrière les autres, comme sur la navigation sur le web. Si l’opérateur de Xavier Niel affirme couvrir 80 % de la population en 4G, il n’est pas rare de croiser des commentaires qui estiment qu’en-dehors de Paris, point de salut pour les forfaits Free. Ce constat n’est pas qu’une illusion ou une fronde populaire indue : Free a du retard par rapport aux trois opérateurs historiques dans le déploiement de son infrastructure.

Nos confrères de FrAndroid mènent un sondage auprès de leur lectorat depuis plusieurs mois maintenant. Évidemment subjectif, ce sondage reste tout de même un bon indicateur, dans la mesure où les lecteurs de FrAndroid sont bien souvent technophiles et particulièrement exigeants. Comme tout sondage, il doit être confronté à des données brutes, mais on note un détachement assez net d’Orange, suivi par Bouygues. Le podium est complété par Free qui détrône SFR, en bas des marches.

Je voyage beaucoup : quels pièges sont à éviter ?

Si vous avez l’habitude de voyager en Europe à titre privé ou professionnel, plusieurs pièges sont à éviter et le choix des forfaits se réduit assez drastiquement. Exit, par exemple, le forfait SFR RED 100 Go, ne proposant que 5 Go par an.

Les forfaits RED by SFR

Reste alors quatre offres concurrentes intéressantes.

  • Sosh (tous les forfaits) : depuis la mise à jour de ses CGV, Sosh propose tous ses forfaits avec l’utilisation des données et des appels dans les pays de l’Union européenne. Qu’il s’agisse 50 Mo pour vos mails ou 40 Go pour regarder Netflix en Europe, c’est pareil chez Sosh.
  • RED by SFR 15 Go (15 €) : le forfait en édition limitée jusqu’en juin 2017 vous donne accès à votre enveloppe de 15 Go par mois en Europe, aux USA, dans les DOM et au Canada.
  • Free Mobile (19,99 €)  : le forfait de base de Free vient avec 5 Go par mois à l’étranger (Europe, USA, DOM et Canada).
  • B&You by Bouygues Europe (à partir de 24,99 €)  : Bouygues est le plus cher, mais le plus complet sur ses offres européennes. Les premiers forfaits Europe vous proposent votre enveloppe de 15 Go 15 jours par an, ou de 20 Go pour 35 jours par an. À partir de 44,99 €, l’enveloppe (30 Go) peut s’utiliser pour moitié aussi bien en Europe qu’en France, sans limite de durée.

Je suis un gros consommateur de données : quel forfait choisir ?

Si vous cherchez la démesure, Bouygues et Orange sont hors jeu. RED by SFR et Free Mobile sont les deux seuls à proposer aujourd’hui un forfait à 100 Go de données 4G/3G à un prix décent.

Les forfaits Free Mobile
  • RED by SFR 100 Go (20 €) : pour 20 €, vous aurez accès à la 4G de SFR jusqu’à 100 Go, mode modem inclus. C’est presque suffisant pour faire de ce forfait votre principal accès à internet si vous bougez beaucoup et qu’une ligne fixe fibre ou ADSL n’est plus adaptée à vos besoins.
  • Free Mobile 100 Go (19,99 €)  : si vous êtes dans une zone où les forfaits Free fonctionnent et que vous avez un bon réseau chez l’opérateur, le forfait 100 Go est une bonne idée — d’autant qu’il n’est pas en édition limitée. Mieux encore : pour les abonnés Freebox, le forfait ne coûte que 15,99 € par mois et la 4G devient illimitée.
  • Bouygues possède en ce moment une série spéciale 50 Go  : cette offre spéciale ne vous coûtera que 9,99 € la première année, puis 24,99 € par mois. C’est peut-être un bon compromis. Notez que les forfaits Bouygues vont connaître un boost de données dans les jours qui viennent.

Je me déplace souvent hors des villes : quel forfait choisir ?

L’indicateur mis en avant par les opérateurs sur leur couverture de la population cache une réalité moins jolie : ce n’est pas une couverture du territoire. Et cette différence subtile peut prendre tout son sens si vous habitez en-dehors des métropoles. Le contraste peut se voir dès la sortie de Paris, par exemple sur la route vers la Normandie. Le réseau 4G s’amenuise, passe en 3G et finit par du Edge, incapable de streamer un morceau de musique.

Forfaits Sosh

Voici les chiffres de l’ARCEP de la couverture territoriale, mis à jour en avril 2016 :

Couverture réseau en 4G

  • Orange : 35 %
  • Bouygues : 31 %
  • Free Mobile : 26 %
  • SFR : 21 %

Couverture réseau en 3G

  • Orange : 92,6 %
  • SFR : 91,9 %
  • Free Mobile : 82,6 %
  • Bouygues : 80 %

Si l’on se réfère à ces chiffres, c’est Orange via Sosh qu’il faudrait plébisciter. L’opérateur n’a qu’un forfait véritablement intéressant pour les utilisateurs de smartphone : celui à 24,99 € par mois avec 40 Go de data. Celui à 5 € de moins a deux fois moins de données : ce n’est clairement pas un bon plan. Les deux autres n’ont que 50 Mo de données, soit 4 pièces jointes un peu lourdes tombées dans vos mails par erreur.

L’expérience vaut souvent mieux que les grandes théories si vous habitez dans un village ou une petite commune : demandez à vos voisins ou à votre mairie quel opérateur prend le mieux en charge la région.

Que se passe-t-il après épuisement de l’enveloppe 4G / data ?

Si vous consommez toute votre data sur votre forfait, l’opérateur peut choisir plusieurs options.

  • Bouygues  : les forfaits B&You ont plusieurs options. Vous pouvez continuer, gratuitement, de surfer avec un débit réduit. Sinon, vous pouvez continuer à profiter de votre débit 3G/4G de 1 cts/Mo pour les forfaits les plus chers à 5 cts/Mo pour les forfaits entrée de gamme. Enfin, vous pouvez acheter directement une recharge (à partir de 10 Go) que vous pourrez utiliser pendant un mois.
  • SFR : les forfaits RED épuisés passent à une facturation par tranche de 100 Mo de data consommée. Au-delà de votre enveloppe, SFR va ajouter 100 Mo de data pour 2 € et ce jusqu’à 4 fois. Après, vous ne pourrez plus vous connecter.
  • Sosh : sur les offres Sosh, Orange gère différemment le dépassement de forfait. Sur les offres avec 50 Mo, l’opérateur facture 5 cts par Mo supplémentaire. Sur les forfaits avec 20 ou 40 Go de données, le débit est réduit au-delà (maximum : 128 kbits/s). Vous pouvez également choisir de bloquer votre forfait quand il arrive à son seuil.
  • Free : Free pratique un débit réduit sur son offre à 100 Go quand elle expire. Les abonnés Free ayant une enveloppe illimitée ne sont pas concernés. Après l’épuisement du forfait à 50 Mo par mois, vous payerez 5 cts par Mo consommé en plus.

Dans tous les cas, vérifiez bien les conditions dans la Fiches d’Informations Standardisée de votre forfait qui stipulera ce qu’il se passe réellement en cas de dépassement de l’enveloppe 4G / 3G.

Les offres spéciales et bons plans

Depuis quelques mois, les opérateurs ne jurent que par les offres spéciales. Il s’agit de forfaits écoulés en quantité limitée — qu’il s’agisse d’un nombre d’ouverture de lignes ou une durée. Nous avons mentionné les principaux forfaits qui entrent dans ce cas de figure dans le corps de ce guide — nous les mettrons à jour quand les opérateurs les changeront.

Est-ce que ce sont des bons plans ? La plupart du temps, la réponse est oui. Les offres spéciales seront mises à jour dans cette section.

N’hésitez pas à nous poser des questions dans les commentaires, nous y répondrons avec plaisir.

Tous les liens (ou presque) de ce guide sont affiliés. Cela signifie que si vous achetez un forfait depuis cette page, l’opérateur nous reverse une petite somme d’argent. 

Partager sur les réseaux sociaux