Le constructeur automobile Honda vient de dévoiler ses plans concernant le développement de ses véhicules autonomes. L'entreprise japonaise espère offrir un niveau 4 d'autonomie à ses voitures dès 2025.

Parmi les constructeurs automobiles cherchant à développer leurs lignes de voitures autonomes, Honda se révèle l’un des plus prudents. Classée quinzième sur dix-huit parmi les compagnies les plus avancées sur la conduite autonome, l’entreprise japonaise est allée chercher l’expertise de Google pour travailler sur ses propres modèles. Dans un événement destiné à la presse cette semaine, Honda a dévoilé ses futurs objectifs, plutôt ambitieux.

Takahiro Hachigo, président et CEO de Honda, a ainsi dévoilé le calendrier de la marque. Le constructeur a répété son objectif de lancer sur le marché, dès 2020, des véhicules avec une conduite autonome de niveau 3. Mais le chef d’entreprise est allé plus loin, en a annonçant l’arrivée du niveau 4 dès 2025. N’hésitez pas à lire notre article sur les différents niveaux d’autonomie d’un véhicule pour comprendre à quoi ils correspondent.

Niveau 3 en 2020, Niveau 4 en 2025

Ces différents niveaux d’autonomie sont définis par la Society of Automotive Engineers (SAE International), l’organisation internationale réunissant les expertises de plus de 120 000 membres venus d’une centaine de pays. Le niveau 3 correspond à une conduite hautement automatisée, mais demandant encore de pouvoir prendre le volant. Le niveau 4, quant à lui, indique une autonomie quasi-complète, où le véhicule peut conduire dans à peu près toutes les situations, sauf cas d’urgence comme, sous la pluie. Seul reste au-dessus le théorique niveau 5, indiquant une automatisation complète en toute condition — ce qui n’est pour l’instant le cas nulle part, mais d’ores et déjà en projet chez Tesla et BMW.

« Nous nous efforçons de fournir à nos clients une relation de confiance en offrant une conduite automatisée qui gardera les véhicules loin de tout type de situation dangereuse et qui ne rendra pas les gens inquiets à proximité du véhicule. » La profession de foi du CEO de Honda semble claire, et si la marque accélère le développement de la conduite autonome, le souci de qualité semble toujours présent.

Honda travaille en ce moment avec Alphabet et Google sur leur véhicule autonome Waymo. Un travail collectif — malgré un développement bien distinct entre l’IA du constructeur japonais et celle du géant de Mountain View — qui pourrait permettre à l’entreprise nippone de rattraper la concurrence. Mais lorsque la question du retard est posée à Takahiro Hachigo, sa réponse semble des plus claires : « Nous ne nous contentons pas de rattraper, nous sommes un leader. »

Partager sur les réseaux sociaux