Un ingénieur norvégien a conçu, sur son temps libre, un robot tarentule capable de se déplacer sur tout type de terrain. Il envisage de le mettre au service de missions de sauvetage ou du cinéma.

Le MX-Phoenix diffère des autres robots en bien des points : il n’a pas été conçu par une université de renom ni par un laboratoire relié à Google, mais dans le garage de Kåre Halvorsen, un ingénieur norvégien passionné de robotique, qui l’a conçu pendant ses soirées et son week-end loin. Son apparence de tarentule géante a surtout plus tendance à effrayer les arachnophobes qu’à rassurer les humains qui tombent nez à nez avec lui…

L’imposant appareil doté de 6 pattes — au lieu des 8 caractéristiques des arachnides — et de 18 moteurs (un dans chaque patte) est quasi-exclusivement composé de matériel imprimé en 3D. Son géniteur, qui a commencé à le développer en novembre 2016, est fier de ses capacités, comme il l’explique à Digital Trends : « [Le MX-Phoenix] est contrôlable à distance grâce à une télécommande. Contrairement à la majorité des robots hexapodes, il peut se déplacer sur un terrain difficile, et pas seulement sur des zones plates. »

Outil de sauvetage ou star de cinéma ?

Le MX-Phoenix se déplace comme une véritable araignée, et se montre capable de gravir des escaliers. Une différence notable les sépare : il est beaucoup plus lent et bien moins furtif que son modèle bien vivant. Il s’ajoute en revanche à la liste de plus en plus longue de robots inspirés d’animaux, qu’il s’agisse de Bat Bot ou d’OctopusGripper.

Kåre Halvorsen conçoit son imposante création comme un futur outil potentiel dans les missions de sauvetage, à l’instar de nombreux autres robots dotés d’une mobilité particulièrement utile, ou comme support d’animation au cinéma. Pour l’instant, il préfère toutefois se concentrer sur l’amélioration de son prototype, qui vient de faire ses premiers pas remarqués.

Partager sur les réseaux sociaux