Avec un « Heil président Donald Trump ! », un groupe de pirates a publié un poisson d'avril troublant depuis l'application du New York Post.

Pour bien fêter le premier avril, des pirates ont utilisé la plateforme mobile du New York Post pour envoyer aux lecteurs un poisson d’avril plutôt étrange.

En effet, le groupe de pirates, pas encore identifié, s’est appuyé sur le système de notification du média américain, actuellement détenu par le milliardaire Rupert Murdoch, pour lancer des messages tirés de la Bible d’une chanson des Nirvana (« Come as you Are »).

Les messages cibleraient Donald Trump : « Ouvre ton cœur à ceux que tu ne comprends pas et écoute tous ceux que tu crains et tu méprises. » Une autre notification affirmait de manière ironique : « Heil président Donald Trump ! », mettant en avant le côté dictatorial du résident de la Maison Blanche.

Des médias fragiles face aux attaques

Le collectif des pirates a signé « Selah », une parole ancienne mise à la fin des psaumes bibliques pour marquer une pause musicale ou une réflexion silencieuse des fidèles.

De son côté, le New York Post a rapidement repris le contrôle de l’application détournée et s’est excusé sur Twitter : « Le système de notification de notre application mobile a été compromis. Veuillez accepter nos excuses. »

Il ne s’agit pas d’un cas isolé. En 2013, le New York Times et le Washington Post avaient été attaqués respectivement par des pirates chinois et l’Armée Électronique Syrienne, qui avait également piraté le compte Twitter de CNN en 2014.

Partager sur les réseaux sociaux