Un designer japonais travaille sur le Magic Calendar, un calendrier E-Ink qui se synchronise avec votre agenda de smartphone. Le projet, qui fait partie des vainqueurs d'un concours Android, veut allier format physique et numérique pour rendre le quotidien plus pratique.

Alors que la plupart des projets à base d’E-Ink visent à faire disparaître le papier, le designer japonais Kosho Tsuboi entend au contraire créer une relation symbiotique entre ce format de papier électronique et le numérique grâce à son projet de « calendrier magique » : « J’utilise souvent Google Calendar, autant pour gérer mes rendez-vous que ma vie privée. L’apparence du Magic Calendar m’est venue en réfléchissant à une invention qui combinerait à la fois les fonctionnalités des calendriers papier et smartphone pour que les ajouts puissent être visibles d’un coup d’œil. »

Ainsi, il suffit de mettre à jour le calendrier de son smartphone d’une note ou d’un rendez-vous puis d’appuyer sur le bouton de son équivalent papier pour que l’ajout se matérialise sur ce format E-Ink doté d’un verre antireflet. L’idée, à la fois pratique et esthétique, a visiblement séduit une majorité des 19 000 votants du concours Android  Experiments Object puisque le Magic Calendar fait partie des 4 gagnants retenus sur les 200 candidatures de projets visant à rendre la vie « plus pratique et amusante » grâce à une appli conçue pour Android. Le prototype de son calendrier sera donc financé par Google, ce qui devrait augmenter ses chances d’aboutir un jour à une version commerciale.

« Fondre Internet dans les supports de la vie quotidienne »

Si l’invention est encore en cours de développement, le Magic Calendar est prévu pour se synchroniser avec différents smartphones et ainsi permettre à tous les membres de la famille d’afficher leur planning quand ils le souhaitent sur le calendrier du salon. Son format de papier électronique HD, peu gourmand en énergie, lui offre une autonomie de 3 mois avec une seule recharge. Kosho Tsuboi espère, avec son Magic Calendar, « ouvrir une voie du futur où Internet se fond dans tous les supports de la vie quotidienne. »

Les 3 autres projets gagnants proposent des usages variés mais tout aussi pratiques. Ainsi, l’application Eli permet d’enregistrer ses conversations les plus fréquentes en japonais pour les transformer en exercices d’apprentissage de l’anglais tandis que Chronoscape vise à enrichir les visites touristiques en permettant aux voyageurs, grâce à un appareil dédié, de visualiser le lieu où ils se trouvent à une autre époque ou dans d’autres conditions météo grâce aux données géolocalisées de leur smartphone.

Enfin, le Smart Maternity Mark entend aider les femmes enceintes à trouver des places assises dans des rames de métro bondées où chacun a la tête rivée sur son écran : une simple pression sur le petit appareil permet d’envoyer une notification aux smartphones Android présents dans la rame.

Partager sur les réseaux sociaux