Et si, un jour, nous ne devions plus compter que sur nos smartphones pour qu'ils nous incitent à nous déconnecter ? Une startup californienne projette déjà de commercialiser Siempo, un smartphone qui vous aide, paradoxalement, à l'utiliser le moins possible.

Acheter un téléphone pour mieux se déconnecter : l’idée a de quoi paraître totalement paradoxale. C’est pourtant celle qui anime la startup californienne Siempo, qui s’est posée la question suivante : « Et si votre téléphone était conçu pour vous aider à mieux vivre ? » Comprenez : et si votre téléphone vous forçait, y compris contre votre gré, à moins le consulter ?

De cette interrogation, est né le projet de Siempo. « Un téléphone intelligent pour l’époque moderne », qui prendrait le contre-pied de nos autres appareils connectés, non pas en nous attirant vers lui à grand renfort de notifications et vibrations, mais nous forçant au contraire à détacher nos yeux de son écran.

Le smartphone qui veut votre bien-être

« Siempo est le premier téléphone intelligent qui limite les distractions, sans compromettre l’accès aux services modernes dont nous dépendons – y compris les contacts synchronisés, le calendrier, les messageries de groupe et la connexion Wi-Fi. Siempo est le seul téléphone conçu en tenant compte de votre bien-être, en vous aidant à être plus concentré, présent et accompli », annonce l’entreprise sur son site.

Un smartphone bienveillant, en somme, qui semble promettre à son utilisateur de retrouver quiétude et tranquillité. Quoi que contradictoire, l’idée de proposer un smartphone pour nous déconnecter peut être intéressante. Ainsi, l’une des fonctionnalités de Siempo, intitulée « Mindful Morning », consiste à bloquer toutes les fonctionnalités du smartphone pendant un temps donné chaque matin. À vous ensuite de saisir cette opportunité pour lire, faire du sport, ou méditer.

Limiter les distractions, sans compromettre l’accès aux services dont nous dépendons

La tranche du téléphone est également équipée d’un bouton Mute qui, une fois enclenché, bloque les notifications pendant un temps pré-déterminé. Toutes les fonctionnalités généralement attendues d’un smartphones sont présentes dans Siempo, mais hiérarchisées de manière à être, en théorie, le moins intrusives possible.

Pour se déconnecter, faudra-t-il en passer par des smartphones volontairement bridés ? Siempo Facebook

Siempo, le smartphone qui vous veut du bien : sur le papier, l’idée semble convaincante, même si on se doute déjà qu’elle ne séduira guère les plus nerds d’entre nous. Mais surtout, quelle plus-value peut apporter un smartphone comme celui-ci face à des téléphones avec peu de fonctionnalités, déjà vendus sur le marché ?

Le retour en force du Nokia d’antan, le 3310, résultait certainement d’un effet de mode, doublé du pouvoir de la nostalgie mais son minimalisme a sans doute aussi attiré l’attention des allergiques au smartphone en ce début de 21e siècle.

Entre les Français et leur smartphone, l’amour fusionnel

Certes, ceux-ci sont de moins en moins nombreux, si l’on en croit les résultats de l’étude Deloitte, « Les Français et le smartphone en 2016 : une relation fusionnelle », qui a notamment établi qu’en 24 heures chrono, le smartphone des Français ne dormait jamais.

« Addiction », « dépendance », « usage compulsif »… ce sont les mots utilisés par l’organisme pour analyser les usages mobiles de la population française. Tout d’un coup, l’idée d’un téléphone qui cherche à nous déconnecter ne semble peut-être plus si contradictoire.

Les Français et le smartphone en 2016 : une relation fusionnelle. Deloitte

Début 2017, le droit à la déconnexion devenait un devoir pour toutes les entreprises. Que ce soit sur smartphone, tablette ou ordinateur, les employés se sont vus confirmer qu’ils n’étaient plus tenus de se connecter à leur boite e-mail en dehors de leurs heures de travail.

À nouveau, que l’État doive légiférer sur ce point interroge : va-t-il falloir un régulateur extérieur pour que nous arrivions à véritablement nous déconnecter ? Si oui, pourrait-il un jour prendre l’apparence d’un smartphone ?

Ce jour se rapproche peut-être un peu plus avec Siempo. Ce projet avant-gardiste, ou totalement has-been (à vous de trancher) est pour l’instant à la recherche de financements. Une campagne de crowdfunding vient d’être lancée il y a quelques heures sur Kickstarter, avec un objectif de 500 000 $ à récolter en 34 jours. Et pour pousser encore un peu plus le paradoxe, devinez comment cette campagne a été baptisée ? « Le téléphone pour humains. »

Partager sur les réseaux sociaux